France-Argentine : Emiliano Martinez tente une réconciliation !

Quelques mois après ses célébrations polémiques, Emiliano Martinez était ce lundi de passage en France à l'occasion de la cérémonie The Best. Le portier de l'Albiceleste en a profité pour entamer un processus de paix avec le public tricolore.

Si le temps finira par son œuvre, cette finale de coupe du Monde perdue par les Bleus hante encore les nuits de nombreux fans de l'Equipe de France. Outre la défaite sur le terrain à l'issue de la séance de tirs au but, s'étaient ajoutées les célébrations peu académiques de plusieurs Argentins. Sur ce dossier, Emiliano Martinez s'était particulièrement fait remarquer.

On se souvient notamment de sa “minute de silence” pour Kylian Mbappé observée dans le vestiaire de l'Albiceleste à l'issue de cette incroyable rencontre. Quelques jours plus tard, le pensionnaire de Premier League avait de nouveau fait parler de lui en réalisant des gestes obscènes sur une poupée à l'effigie de l'attaquant parisien. Si le premier concerné n'a pas paru très sensible à ces attaques, Emiliano Martinez est rapidement devenu l'ennemi numéro 1 dans l'Hexagone.

“J’adore les Français”

De très nombreux observateurs n'ont pas caché leur agacement face à ces dérapages à répétition, l'affaire est même allée jusqu'au au Gouvernement. Lundi soir, le surnommé “Dibu” Martinez a donc débarqué en terrain ennemi à l'occasion de la remise du Trophée The Best décerné par la FIFA.

Loin de vouloir remettre de l'huile sur le feu, le joueur de 30 ans a cette fois-ci tenté d'éteindre l'incendie. Au micro de Quotidien, le héros argentin de la finale a ainsi livré un message plein de sympathie à destination des Français : “Sérieusement, c’était juste un match de football. Honnêtement j’aime la France. Je suis venu ici plein de fois en vacances. J’adore les Français”.

Après cette opération diplomatique, le dernier rempart des Villans est monté sur la scène de la salle Pleyel pour récupérer son Trophée de Meilleur Gardien, une soirée quasi parfaite donc.

 

 

Hubert De Thé
Jeune journaliste passionné par le football dans toute sa richesse (histoire, culture, politique et supporterisme). En relation tumultueuse avec l'Olympique Lyonnais depuis 2007.