Sanogo, un vrai coup de maître signé Wenger ?

Durant l’été dernier, Yaya Sanogo est arrivé sur la pointe des pieds à Arsenal. Inconnu ou presque au bataillon en Angleterre, sauf peut-être par Arsène Wenger, l’attaquant est en train de se faire un nom outre-Manche.

Yaya Sanogo


Des blessures en pagaille. Malheureusement pour lui, Yaya Sanogo n’a pas pu exploiter tout son potentiel depuis le début de sa carrière. Le buteur âgé de 21 ans n’a jamais réussi à disputer plus de… 13 matches (!) durant une saison au sein de l’équipe d’Auxerre. En dépit de cela, le natif de Massy a réussi à se distinguer lors de l’exercice précédent en marquant 9 buts en 13 rencontres de Ligue 2. Il n’en fallait pas plus pour que le manager d’Arsenal, Arsène Wenger, recommande chaudement à ses supérieurs de faire le nécessaire afin d’obtenir sa signature. A défaut d’avoir cassé la baraque chez les Gunners pour le moment, Yaya Sanogo a fait 4 apparitions plutôt convaincantes.

Son premier d’armes, si on peut dire, remonte au 16 février dernier. Dans le cadre du 5e tour de la FA Cup, Arsenal affrontait Liverpool. Pour ce rendez-vous, le technicien français avait décidé de lancer vraiment dans le grand bain Yaya Sanogo et donc laissé sur le banc Olivier Giroud. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune artilleur a saisi sa chance au vol ! A défaut de trouver le chemin des filets face aux Reds, Yaya Sanogo s’est démené comme un beau diable sur le front de l’attaque jusqu’à sa sortie du terrain à la 88e minute de jeu. Les supporters de l’écurie londonienne lui ont réservé une splendide ovation car ils ont bien vu que le Français a tout donné face à l’écurie de la Mersey.

Wenger persiste et signe

Après cela tout le monde se demandait si Yaya Sanogo allait, ou non, embrayer et donc être aligné contre le Bayern Munich en 8e de finale aller de la Ligue des champions mercredi dernier. Sans hésiter, Arsène Wenger a décidé de lui redonner une nouvelle chance de se mettre en valeur au grand détriment d’Olivier Giroud, empêtré dans son aventure avec un mannequin qui a beaucoup fait jaser, qui est resté sur le banc. Encore une fois, Yaya Sanogo a mouillé le maillot même si les Gunners se sont inclinés face à l’armada allemande (0-2) qui a remporté la C1 la saison dernière. La question est de savoir si l’ancien Auxerrois jouira d’une troisième titularisation consécutive face à Sunderland ce samedi (27e journée de Premier League) où s’il va retourner dans l’ombre.


Visiblement, Arsène Wenger n’a pas l’intention de se passer des services de Yaya Sanogo même s’il pourrait l’utiliser en tant que joker contre les Black Cats. « Quand j’ai commencé à faire jouer Anelka, tout le monde disait : ‘pourquoi est-ce que vous n’achetez pas un autre attaquant ?’ Nous avons gagné un championnat avec lui. Sanogo a un potentiel. Il est champion du monde des moins de 20 ans. S’il était un avant-centre anglais, vous ne me poseriez pas cette question. C’est aussi simple que cela », a-t-il déclaré selon Sky Sports. Qu’on se le dise, l’avenir s’annonce radieux pour Yaya Sanogo à Arsenal surtout s’il continue sur sa lancée sans avoir de nouvelles blessures tenaces qui l’ont trop longtemps empêché de s’exprimer à l’AJA.