PSG : Galtier cherche encore des excuses !

Deux jours après l’élimination du PSG en 8es de finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich (0-1, 0-2), Christophe Galtier était de passage en conférence de presse.

Devant les médias ce vendredi, le coach parisien n’a pas échappé à de nouvelles explications sur la double confrontation décevante des champions de France face au Bayern. “Il y avait des absences importantes sur la double confrontation. Mbappé n'a pas démarré à l'aller, Hakimi a été rapidement diminué. Le match retour, nous avons deux graves blessures, celles de Neymar et Kimpembe. Deux blessures sont venues s'ajouter, notre capitaine Marquinhos et Mukiele. Il a manqué d'être en forme dans ces grands rendez-vous. C'était chez nous et chez moi une obsession d'être en forme. On est arrivés affaiblis sur la double confrontation”, a confié Galtier en conférence de presse.

Galtier reste focus sur la Ligue 1

Éliminé en Coupe de France et en C1, le PSG n’a pas d’autres choix que de se focaliser sur la Ligue 1. Mais Galtier refuse de minimiser cet objectif. “Je vois ce qu'il se passe à l'étranger. Le Bayern, qui nous a éliminé logiquement, ils ne gagnent pas chaque année la Ligue des champions. Mais à chaque fois qu'ils gagnent le championnat, c'est une grande fête, ils partagent avec les supporters, l'ensemble des salariés du club. Ce doit être pareil chez nous. Il faut arrêter de banaliser le titre. Ce n'est pas facile d'être champion de France”, a-t-il confié.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Brest peut-il en profiter ?

Un peu avant ce point presse, l’entraîneur du PSG a également donné son avis sur le prochain match de Ligue 1 sur la pelouse de Brest. “Ce n'est pas un match piège. Il arrive très tôt après notre élimination, après un long voyage, avec un effectif affaibli. Ce ne sera pas une excuse. Brest préfère nous voir arriver dans cet état que dans une forme maximale. Brest a su faire de belles performances avec Eric Roy. Dans un stade très atypique, très anglais, il faudra mettre beaucoup d'énergie et d'enthousiasme”, a prévenu Galtier.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !