Lens : Haise se lâche enfin sur les ambitions du club

Après le large succès du RC Lens face à Angers (3-0) à Bollaert samedi soir lors de la 28e journée de Ligue 1, Franck Haise a évoqué ses ambitions pour le sprint final en championnat. 
À dix journées de la fin, les Sang et Or (57 points) occupent provisoirement la 2e place devant l'Olympique de Marseille (56 points) qui se déplace ce dimanche (20h45) sur le terrain du Stade de Reims. Les Lensois, qui n'ont plus disputé une Coupe d'Europe depuis la saison 2007-2008, avancent désormais à visage découvert, à l’image de Franck Haise. “Ce que j'ai en tête ? Ramener le club en Coupe d'Europe, répond le coach de Lens. On ne s'en cache pas. Nous avons toujours été ambitieux (…) Nous restons sur trois victoires et deux nuls sur les cinq derniers matches. Il y a beaucoup d'aspects positifs. Nous allons passer la trêve internationale dans de bonnes conditions. 57 points à ce moment-là de la saison, c'était notre score il y a deux ans en fin de saison… et c'était déjà une bonne saison. Quatre défaites sur les 40 derniers matchs, cela traduit une grande régularité”, a lâché l'entraîneur du RC Lens après la rencontre.

Des points à travailler

Les joueurs de Franck Haise auront sans doute un œil attentif à la rencontre de l'OM au stade Auguste-Delaune. Quoi qu'il arrive, cette trêve internationale va permettre aux Sang et Or de souffler un peu avant d'aborder un sprint final qui s'annonce aussi passionnant qu'indécis. Malgré la large victoire face à Angers, le coach nordiste a repéré quelques points à travailler. “(En début de match) nous n'arrivions pas à déclencher les pressions hautes. Même quand nous parvenions à les déclencher, nous étions toujours à distance. Angers trouvait facilement ses pistons dans les couloirs pour sortir de la densité. Il fallait passer à autre chose. Les joueurs ont retrouvé certaines habitudes, même si Florian Sotoca a dû occuper le poste de piston droit. Je connais l'intelligence de jeu et tactique de Florian, je savais qu'il s'adapterait à cette situation. Nous avons fait changer le match. Il a réalisé un très bon match”, a-t-il conclu.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !