Jeu, set et match Monaco

L'AS Monaco n'a pas fait de cadeau au RC Lens ce mardi en quart de finale de la Coupe de France (6-0). Lucas Ocampos par deux fois, Dimitar Berbatov, Emmanuel Rivière, Fabinho et Geoffrey Kondogbia sont les buteurs monégasques.

Le duel des ambitieux a été remporté haut la main par l'AS Monaco face au RC Lens (6-0). Les hommes de Claudio Ranieri se qualifient donc pour les demi-finales de la Coupe de France et ne sont plus qu'à un match du Stade de France. Il n'y a pas vraiment eu match à Louis II car Lucas Ocampos, titulaire pour l'occasion, a ouvert le score dès la 18e minute dans une position de hors-jeu qui a échappé au trio arbitral. Juste avant la mi-temps, Dimitar Berbatov a doublé la mise avec sérénité sur une passe d'Emmanuel Rivière (41e). En l'absence de Valère Germain, le Martiniquais a lui aussi prouvé à son coach qu'il pouvait s'entendre avec le Bulgare.

Au retour des vestiaires, les Lensois ont bien cru relancer le match et s'offrir une remontée passionnante… mais Adamo Coulibaly, contrairement à Lucas Ocampos, s'est fait prendre par la patrouille en position de hors-jeu et voyait son but refusé (51e). Le quart d'heure suivant a été catastrophique pour les hommes d'Antoine Kombouaré. Sans leur charnière habituelle Yahia-Kantari, les Sang et Or ont pris l'eau en encaissant trois buts par l'intermédiaire d'Emmanuel Rivière (54e), Fabinho (54e) et encore Lucas Ocampos (67e). De l'autre côté du terrain, Eric Abidal a vécu une soirée plus que tranquille pour son retour en tant que titulaire. Cette grosse victoire aura donc permis au Français, mais aussi à Sergio Romero, à Lucas Ocampos, et au dernier buteur de la soirée Geoffrey Kondogbia (85e), d'engranger de la confiance.

Hafiz Mammadov se rappellera longtemps de son premier déplacement officiel avec le RC Lens. L'homme d'affaires, écharpe lensoise sur les épaules, a pu constater l'immense écart qui existe entre son équipe et l'AS Monaco. Mais si tout se passe bien, l'Azerbaïdjanais peut donner rendez-vous au Prince Albert en vue de l'année prochaine en Ligue 1. D'ici là, le visage des Nordistes aura sûrement évolué. En attendant, cette défaite sera sans doute l'occasion pour Antoine Kombouaré de rappeler que l'objectif reste la montée.