Destro porte l’AS Rome, le duo Ayew-James en pleine bourre, Mata se dévoile… Les Tops du week-end

Comme chaque lundi, découvrez les joueurs et les clubs particulièrement à leur avantage ce week-end. On peut citer l’attaquant italien Mattia Destro, auteur d’un triplé avec l’AS Rome. En France, André Ayew (OM) et James Rodriguez (Monaco) ont brillé, comme Juan Manuel Mata avec Manchester United.

Destro, le canonnier de la Roma. Alors que la Juventus Turin accueille lundi soir Livourne, l’AS Rome ne compte plus que cinq points de retard sur la Vieille Dame grâce à sa victoire décrochée dimanche après-midi sur la pelouse de Cagliari (3-1). En Sardaigne, un joueur s’est mis particulièrement en évidence : Mattia Destro. L’attaquant italien a signé un formidable triplé pour porter son total à 13 réalisations en championnat, confirmant son statut de meilleur buteur de la Louve. Tandis qu’il bouclait le précédent exercice à 6 buts derrière les Alpes, l’ancien footballeur de Sienne franchit un cap important en 2013-2014. Du coup, le footballeur de 23 ans espère que sa régularité sera récompensée par une présence dans le groupe de la Squadra Azzurra pour la Coupe du monde au Brésil.

Merci André et James ! En Ligue 1, deux footballeurs retiennent notre attention à l’issue de ce weekend. D’abord André Ayew, dont le triplé réussi vendredi dernier au stade Vélodrome permettait à la formation de José Anigo de renouer avec la victoire contre l’AC Ajaccio (3-1). Le milieu de terrain ghanéen avait déjà signé une telle prestation, en avril 2011 face à Nice (4-2), et ses trois buts offrent aux coéquipiers de Mathieu Valbuena une bouffée d’air frais. Autre joueur particulièrement performant : James Rodriguez. Cela devient une habitude, le milieu de terrain colombien brille de mille feux avec l’AS Monaco et l’ancien pensionnaire du FC Porto l’a de nouveau démontré face à Nantes (3-1), dimanche soir, avec un doublé et une passe décisive à la clé. Avec neuf buts et dix passes décisives, le n°10 monégasque confirme son statut de meilleur joueur de la Principauté.

Mata, un investissement enfin rentable. En déboursant l’hiver dernier près de 45 millions d’euros pour Juan Manuel Mata, transfuge de Chelsea, Manchester United pouvait légitimement se demander si l’ailier espagnol allait répondre présent. En fait, l’ex-footballeur de Valence pouvait-il tirer les Red Devils vers le haut ? Titulaire indiscutable au sein du onze de David Moyes (onze matches de Premier League), le joueur de 25 ans a prouvé samedi que les dirigeants mancuniens avaient bien fait de le recruter. A Newcastle, Juan Mata évoluait dans un rôle de meneur de jeu, s’offrant un doublé et délivrant une passe décisive dans les arrêts de jeu à Adnan Januzaj pour un succès aisé de MU (4-0). S’il affiche une telle forme jusqu’en fin de saison, le champion d’Angleterre sortant peut croire à une qualification européenne qui semblait encore inespérée il y a quelques semaines.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)