Une bombe néerlandaise au Milan AC ?

Au Milan AC, les tifosi gardent toujours en mémoire les passages réussis de plusieurs joueurs néerlandais (Van Basten, Gullit, Rijkaard, Seedorf…) qui ont marqué l’histoire du club. L’été prochain, les Rossoneri pourraient se remettre à « la mode oranje ».

Jean-Paul Boëtius

Une nouvelle force de frappe batave. Alors qu’il est seulement âgé de 20 ans, Jean-Paul Boëtius est déjà un élément incontournable au Feyenoord Rotterdam. Après une première saison prometteuse, au sein de l’équipe première (22 apparitions, 4 buts, l’ailier néerlandais a déjà fait des progrès sidérants comme l’attestent ses statistiques actuelles (29 apparitions, 10 buts). Forcément, son explosion au haut niveau n’est pas passée inaperçue en Europe. Ce vendredi, les journalistes de Tuttosport tablent sur le fait que Jean-Paul Boëtius pourrait bientôt quitter son pays natal et arborer la tunique d’un grand club de Serie A.

En effet, les décideurs du Milan AC auraient coché son nom, depuis belle lurette, sur leurs tablettes. Ils attendraient l’ouverture du mercato afin de passer à l’offensive au sujet de la « bombe batave » qui peut faire la différence à tout moment. Agile, vif, technique et adroit devant le but adverse, Jean-Paul Boëtius pourrait vraiment apporter un gros plus au Milan AC qui voudra prendre sa revanche la saison prochaine après cet exercice plus que frustrant. Sa faculté à éliminer ses adversaires directs sur un côté ou encore sa vitesse balle au pied seraient de nature à inquiéter n’importe quelle défense du Calcio ou presque.

La question est de savoir si le natif de Rotterdam aurait vraiment tout intérêt à filer à l’étranger à ce stade, encore précoce, de sa carrière. S’il prend un peu de recul, Jean-Paul Boëtius pourrait se dire, au final, qu’il ferait mieux de rester au moins un an de plus au Feyenoord afin de faire ses gammes tranquillement. A San Siro, les décideurs milanais pourraient passer très rapidement à l’attaque au sujet de ce dossier, autrement dit dès l’entame du marché des transferts. En effet, il y a des chances pour que l’ailier dispute le Mondial avec les Pays-Bas (1 sélection). Si Jean-Paul Boëtius parvient à briller au Brésil, alors son prix monterait en flèche et pourrait atteindre une barre bien plus haute qu’actuellement (10-15 millions d’euros).