Valence-Séville, Juve-Benfica… Quelle finale en Ligue Europa ?

Les demi-finales de la Ligue Europa livreront dans quelques heures leur verdict. Vainqueur à l’aller sans prendre de but (2-0), le FC Séville semble bien embarqué avant de se rendre à Valence. Tombeur de la Juventus Turin (2-1), le Benfica Lisbonne doit s’attendre à souffrir dans le Piémont.

Stéphane Mbia

Valence-Séville, aucun suspense ?

Grâce à deux réalisations en première période de l’ancien Marseillais Mbia et du meilleur buteur Bacca, le FC Séville a pris une très grosse option pour la qualification en finale de la Ligue Europa. Double lauréate de cette compétition, en 2006 et 2007, la formation sévillane se trouve en excellente position pour une troisième finale, le 14 mai prochain à Turin. Pour le moment, l’équipe d’Unai Emery justifie son statut de favori, mais aura-t-elle digéré sa défaite à Bilbao (3-1) qui l’empêchera sans doute de jouer la prochaine Ligue des champions ?

En face, Valence se trouve dos au mur mais n’a pas totalement abdiqué, tout simplement parce que les coéquipiers de Jérémy Mathieu avaient renversé au tour précédent une situation bien plus improbable. Dominés en Suisse par le FC Bâle (3-0), les joueurs de Pizzi s’imposaient une semaine plus tard à Mestalla (5-0) pour rejoindre le dernier carré de la compétition. Huitième de la Liga et dans l’impossibilité d’accrocher un ticket européen, le FC Valence veut croire en sa bonne étoile. Sa seule finale date de 2004, année de la consécration face à l’OM.

Juve-Benfica, tout est possible

Après un premier acte marqué par un succès sur le fil du Benfica Lisbonne (2-1), au stade de la Luz, la Juventus Turin accueille la formation portugaise avec l’objectif de s’imposer 1-0, résultat suffisant pour aller en finale. Sur le papier, cela semble très largement à la portée des hommes d’Antonio Conte, invaincus à domicile cette saison. A deux doigts d’un troisième Scudetto de rang, la Vieille Dame doit pourtant encore élever son niveau de jeu et faire preuve de plus de solidité pour éviter une grosse déconvenue.

Car de son côté, le champion du Portugal a bon espoir de disputer la troisième finale de son histoire en C3, après les deux échecs de 1983 et 2013. Malgré le but concédé à la maison, celui de Carlos Tevez, les protégés de Jorge Jesus paraissent suffisamment armés pour contrer la domination italienne et tromper la vigilance de Gianluigi Buffon. En huitièmes de finale, il faut se rappeler que l’écurie lisboète l’avait emporté à White Hart Lane, face à Tottenham (3-1), avant de faire de même en quarts sur la pelouse de l’AZ Alkmaar (1-0). Hors de ses bases, le Benfica peut aussi réaliser des prouesses.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement