Exceptionnel Costa Rica!

Vainqueur logique d’une équipe d’Italie en panne d’inspiration (1-0), le Costa Rica enchaîne sur un second succès en autant de matches. Annoncés comme le petit poucet du groupe, les Ticos se qualifient pour les huitièmes de finale, éliminant du même coup l’Angleterre.

Étonnants Costariciens ! Déjà vainqueurs surprise de l’Uruguay lors de leur premier match du tournoi (3-1), l’équipe dirigée par Jorge Luis Pinto a frappé à nouveau un grand coup face à la Squadra Azzura à Manaus (1-0). Les Italiens débutent pourtant bien la rencontre, dominant la possession du ballon lors des premières minutes. Le Costa Rica répond sur coup de pied arrêté par Borges, dont la tête passe au-dessus des cages de Buffon un peu sorti à la hâte (8ème). L’Italie fait bien tourner le ballon, mais n’arrive pas à porter le danger sur les buts de l’excellent Keylor Navas. Cesare Prandelli décide de faire descendre Pirlo d’un cran, afin de donner plus d’amplitude au bloc Italien. Balotelli se rate complètement sur un service en or du numéro 21 des Azzuri (30ème), puis bute sur Navas d’une frappe lourde à l’entrée de la surface (32ème). Les Ticos réagissent par Bolaños (34ème), dont la frappe enroulée à ras de terre est déviée du bout des doigts par Buffon. L’équipe au maillot rouge continue de jouer les coups à fond, et manque d’ouvrir le score sur une tête de Duarte, qui surprend la défense Italienne (41ème). Sur l’action suivante, Campbell est bousculé dans la surface par Chiellini, mais l’arbitre ne siffle rien (43ème). Le banc Costaricien se lève comme un seul homme mais l’homme en noir ne reviendra pas sur sa décision. Les hommes de Pinto continuent de pousser et arrivent à leurs fins moins d’une minute plus tard. Un peu oublié par l’arrière-garde transalpine, Bryan Ruiz ajuste de la tête Buffon après un superbe service de Diaz (1-0, 44ème). Le Costa Rica prend l’avantage de manière plutôt logique à la pause.

Une Italie en panne d’inspiration

De retour des vestiaires, le technicien Italien décide de changer son système de jeu. Cassano entre à la place de Thiago Motta afin de donner un peu de folie à une attaque Italienne bien moribonde jusque là. La Squadra Azzura domine de nouveau la possession, et le Costa Rica joue en contre. Mais les occasions de but ne viennent pas côté Italien, ce qui a le don d’énerver Balotelli, bien discret durant la rencontre. Les Ticos profitent des espaces laissés par le bloc Azzuro, et manquent de doublé la mise par Ureña, dont la frappe frôle la lucarne de Buffon (79ème). Le bloc Costaricien est bien en place et tient bon jusqu’à la fin de la rencontre. Le banc des Ticos explose de joie, les Italiens sont atterrés. Annoncé comme l’équipe la plus faible du groupe, le Costa Rica est qualifié pour les huitièmes de finale. L’Angleterre rentre à la maison. L’Uruguay et l’Italie se joueront le dernier billet mardi pour un duel qui s’annonce explosif.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)