Saint-Etienne nouveau dauphin !

Vainqueur sans briller de Caen (1-0), Saint-Etienne retrouve sa 2e place au classement à l'issue de cette 5e journée de Ligue 1. Nice, Reims et Montpellier ont signé les autres victoires de la soirée, contre respectivement Metz (1-0), Toulouse (2-0) et Lorient (1-0).

Il ne fallait pas bon jouer à l'extérieur ce samedi soir en Ligue 1. Ni avoir misé sur des buts. Quatre succès, tous à domicile, pour au final sept buts inscrits en cinq matches. Pour le spectacle, il faudra repasser. Mais même si leur équipe n'a pas soufflé le show, les supporters de Saint-Etienne se contenteront du succès étriqué de leur équipe devant Caen à Geoffroy-Guichard (1-0). Humiliés à Paris avant la trêve (0-5), les Verts n'ont pas délivré une grosse prestation et ont même dû s'en remettre à un but contre son camp de Pierre, le capitaine normand, pour s'imposer (74e). Mais cette victoire leur permet de repasser devant le PSG au classement et de récupérer la 2e place, à égalité de points avec Bordeaux, qui les devance à la faveur d'une meilleure différence de buts (+6 contre 0).

Succès à peine plus large mais ô combien précieux pour Reims, qui débloque enfin son compteur de victoires devant Toulouse (2-0). L'apport des recrues de la fin du mercato (Roberge, Mavinga, N'Gog) n'y est pas étranger : N'Gog a ouvert la marque en inscrivant son deuxième but en L1… sept ans après le premier sous les couleurs du PSG (14e). Puis Courtet a tué le suspense sur la deuxième passe décisive de la soirée de Fortes (84e). Reims en profite pour quitter la zone rouge et offrir sa première victoire en L1 à son entraîneur Jean-Luc Vasseur. Toulouse confirme de son côté ses difficultés à l'extérieur : troisième défaite en autant de matches loin de ses bases pour le TFC.

Montpellier s'invite de son côté dans le top 5 grâce à son succès devant Lorient (1-0). Là aussi, un but contre son camp a suffi au bonheur des Héraultais, à qui le malheureux Koné a offert la victoire (44e). Les joueurs de Rolland Courbis sont 4e à la faveur de ce troisième succès de la saison. Nice a de son côté mis le temps mais a fini par faire craquer Metz (1-0). Une erreur défensive a permis à Bosetti d'être le héros azuréen de la soirée dans les dernières secondes du temps additionnel (90e+5). Pas de bagarre, des buts et du suspense : il n'a manqué qu'un vainqueur entre Bastia et Lens (1-1). Les Nordistes pensaient avoir fait le plus difficile en ouvrant la marque par Chavarria (40e). Mais l'international belge Gillet a égalisé pour des Corses qui auraient mérité à la vue de la physionomie de la rencontre (54e).