Dortmund-Arsenal, des retrouvailles très excitantes en C1

Très ambitieux sur la scène européenne, le Borussia Dortmund et Arsenal s’affrontent, mardi soir au Signal Iduna Park, pour le premier choc de la phase de poules de la Ligue des champions. La saison dernière, ces deux équipes, favorites du groupe D, s’étaient déjà retrouvées à ce stade de la compétition.

Pierre-Emerick Aubameyang

Comme on se retrouve. Un an après, le Borussia Dortmund et Arsenal vont de nouveau croiser le fer en phase de poules de la Ligue des champions. En 2013-2014, les deux clubs avaient dû batailler jusqu’au bout pour accéder aux huitièmes de finale, au nez et à la barbe des Italiens de Naples. Cette fois, Borussen et Gunners devraient connaître moins de soucis pour poursuivre l’aventure. Opposés, dans le groupe D, aux Belges d’Anderlecht et aux Turcs de Galatasaray, Allemands et Anglais partent avec la faveur des pronostics. C’est dire si le vainqueur de ce premier match, mardi soir au Signal Iduna Park, prendra déjà une grosse option pour la qualification.

Sur le papier, il paraît bien difficile de dégager un favori, même si le club de la Ruhr semble présenter plus de garanties que son adversaire. Vainqueur en tout début de saison de la Supercoupe d’Allemagne, aux dépens du Bayern Munich, le Borussia Dortmund de Jürgen Klopp reste sur une victoire contre Fribourg (3-1), en Bundesliga. Ambitieux à l’idée de déposséder la formation bavaroise de son titre de champion, les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang souhaitent également faire bonne impression en C1, bien qu’il soit encore trop tôt pour juger le potentiel de ce cru 2014-2015.

Côté londonien, les incertitudes ne manquent pas. Tenu en échec par Manchester City (2-2), Arsenal n’a remporté qu’une seule rencontre de Premier League. Même s’ils sont invaincus, les Gunners d’Arsène Wenger peinent pour le moment à démontrer qu’ils peuvent jouer les troubles-fêtes. Comme en Ligue des champions, ou les doutes restent entiers sur les capacités de ce groupe à rivaliser avec le Real Madrid ou le Bayern Munich. Privé pour cette partie de Mathieu Debuchy, Olivier Giroud et Yaya Sanogo, le manager alsacien va devoir faire avec les moyens du bord. Il pourra tout de même se rappeler que le 6 novembre 2013, ses joueurs étaient allés s’imposer en terre allemande grâce à la seule réalisation de Ramsey.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)