Débat TM : Le Havre doit-il faire confiance à Adriano ?

Désireux, à 32 ans, de relancer sa carrière, Adriano est arrivé ce vendredi au Havre afin de visiter les installations du club haut-normand, qui évolue en Ligue 2. Annoncée depuis plusieurs semaines, la venue de l’attaquant brésilien constitue-t-elle pour autant une bonne solution pour la formation entraînée par Erick Mombaerts ? L’avis de la rédaction.

Adriano

NON, il n’apportera rien sportivement.

Le Havre a-t-il vraiment besoin d’un garçon comme Adriano pour briller cette saison ? Je ne le crois pas. Non pas qu’à 32 ans, le Brésilien soit totalement perdu pour le football, mais cela fait quand même belle lurette que l’ancien joueur de l’Inter Milan n’est plus sur le devant de la scène. Bref, le club haut-normand souhaite faire confiance à un élément qui ne montre plus grand-chose sur les terrains depuis des lustres. Au lieu d’attirer un « grand nom » pour se faire de la publicité, ce qui à mes yeux semble être le premier objectif des dirigeants havrais, le HAC aurait tout intérêt à donner sa chance à de jeunes éléments de son centre de formation, que l’on sait très réputé. Surtout qu’Adriano ne devrait évoluer, s’il venait à accepter le challenge, que pendant quelques mois seulement, ce qui témoigne à mon sens du flou entourant le projet du nouveau président Christophe Maillol. (Camille Fischbach)

NON, ce serait un fiasco complet.

Qu’il semble loin le temps où Adriano était surnommé « L’Imperatore » et qu’il terrorisait toutes les défenses au sein de l’équipe de l’Inter Milan (28 buts lors de la saison 2004/2005 et 18 lors de l’exercice suivant). Malgré un sursaut d’orgueil à Flamengo en 2009 (19 réalisations), l’attaquant brésilien n’est plus que l’ombre de lui-même désormais. A 32 ans, le natif de Rio de Janeiro a malheureusement prouvé qu’il n’avait pas le mental requis afin de devenir un grand champion. Ses performances insipides ont laissé la place à des écarts qui ont terni sa réputation au Brésil et même dans le monde entier. Franchement, le club du Havre ne ferait pas une bonne opération en recrutant ce joueur qui est sur la pente descendante depuis plusieurs années. Même pour une pige de six mois, l’ancien « Imperatore » serait sans doute un boulet pour le HAC qui occupe la 7e place du classement en Ligue 2. (Vincent Bogard)