Mercato - Barça : un indésirable accepte un départ à 15 M€

Comme chaque été, le FC Barcelone se retrouve confronté à la même problématique en raison de ses finances limitées : dégraisser une partie de son effectif afin d’enregistrer ses recrues.

Pour l’heure, les Blaugrana ont encore du pain sur la planche : si des éléments comme Samuel Umtiti, libéré de son contrat, ou Nico Gonzalez, vendu au FC Porto pour 8,4 millions d’euros, ont mis les voiles, plusieurs autres joueurs restent en revanche à quai. On peut citer Clément Lenglet, Eric Garcia, Sergiño Dest, ou encore Franck Kessié. Concernant le dernier nommé, les dernières heures viennent cependant de connaître une avancée majeure.

En effet, jusqu’à présent, l’international ivoirien était surtout annoncé entre la Juventus Turin, la plus active dans ce dossier, et la Premier League, où Tottenham aurait ses faveurs. En parallèle, le champion d’Espagne en titre tentait de pousser le milieu de terrain de 26 ans vers l’Arabie Saoudite, sans grand succès. Mais les choses ont radicalement changé !

Kessié a dit oui

Ce jeudi, le journaliste Fabrizio Romano révèle ainsi qu’Al-Ahli a enfin matérialisé son intérêt en formulant une offre de 15 millions d’euros. Dans le même temps, l’ancien Milanais a donné son accord pour rejoindre le club qui a déjà enrôlé cet été Riyad Mahrez, Edouard Mendy, Roberto Firmino ou encore Allan Saint-Maximin ! Il est question d'un contrat de trois ans. Autrement dit, les chances sont grandes de voir ce mouvement aboutir.

Pas parvenu à s’imposer lors de sa première saison en Catalogne malgré 43 apparitions toutes compétitions confondues (3 buts) et quelques bonnes périodes, Kessié n’entrait pas dans les plans de Xavi, qui ne lui a accordé que 45 minutes de jeu (contre Arsenal) lors de la tournée américaine. «Kessié ? J'ai parlé avec lui et il connaît la situation. (…) Ce n'est pas agréable de devoir dire à un footballeur qu'il n'aura pas de temps de jeu ou qu'il ne jouera pas. Mais je suis l'entraîneur et je dois prendre ces décisions», avait expliqué le technicien dès le début de l’été. Le message aura finalement été entendu…

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.