Espagne : « trop d’étrangers en Liga », selon Del Bosque

En marge des rencontres de la Roja face à la Biélorussie (samedi, qualifications Euro 2016) et l’Allemagne (mardi 18/11, amical), le sélectionneur a donné son opinion sur la présence de nombreux joueurs étrangers en Liga, lors d’une interview accordée à l’agence DPA

« J’ai beaucoup aimé le dernier Real Madrid-FC Barcelone. Il y a eu de bons moments de football mais aussi de faiblesse. J’ai d’abord vu celle du Real puis du Barça. Ce qu’il en reste, c’est que le Real Madrid est très fort et que le Barça l’était un peu moins. Nous devons nous sentir fiers de nos deux grandes fantastiques équipes. Cependant, il n’y avait que quatre joueurs espagnols par club. Et à l’Atlético Madrid c’est pareil. À Séville et à Valence aussi. Il y a trop d’étrangers, sincèrement. Mais je ne suis pas contre le fait que les étrangers viennent. (…) Je ne suis pas un homme des normes mais plutôt de convictions et d’obligations. Et ma conviction, c’est qu’il y a trop d’étrangers en Liga. J’ai déjà dit que c’était une bonne choses que les meilleurs joueurs viennent, il ne devrait pas y avoir de frontières dans le football. Mais, pour ce que nous représentons ce n’est pas bien. Par exemple, le Barça a deux gardiens étrangers, le Real un, l’Atlético aussi, Séville en a deux… »

Quoiqu’il en soit, la présence de nombreux étrangers parmi les meilleurs formations de Liga n’a pas forcément pour effet un exode massif des joueurs hispaniques vers d’autres championnats : l’Espagne n’arrive qu’au quatrième rang du classement des pays exportateurs de footballeurs (58 joueurs formés en Espagne évoluent à l’étranger), loin derrière la France (1er, 113) ou le Brésil (2ème, 112), comme l’a révélé une récente étude de l’Observatoire du football du CIES.