Italie : la presse allume Mancini, deux grands noms pour sa succession

Le départ surprise de Roberto Mancini de son poste de sélectionneur de la Squadra Azzurra dimanche a provoqué la colère des médias italiens, qui pensent connaître la vraie raison de ce revirement de situation.

Comme on pouvait s’y attendre, la presse italienne évoque très largement la démission de Roberto Mancini dans ses colonnes ce lundi. La Gazzetta dello Sport se montre particulièrement critique envers le technicien de 58 ans, accusé d’avoir envoyé un simple e-mail au président de la Fédération italienne de football (FIGC) depuis son lieu de vacances en Grèce pour annoncer sa décision au lendemain d’une réunion entre les deux hommes.

La Gazzetta allume Mancini

Dans son édition du jour, La Gazzetta dello Sport publie un éditorial particulièrement virulent contre l’ex-coach de la Squadra Azzurra. “Mancini n'a aucune excuse, il n'y a pas d'échappatoire à l'équipe nationale. On peut quitter un banc d'un coup, même le bleu, mais pas comme ça, sans se soucier de personne : des supporters, des passionnés, y compris des Italiens qui ne s'intéressent pas au football. Parce que l'équipe nationale appartient à tout le monde. Le vent du cynisme souffle fort dans le football, de l'argent assumé comme la seule valeur, absolue et destructrice : le respect des accords, des contrats, de la parole, n'existe pas”, peut-on lire dans le quotidien italien qui laisse entendre que Mancini pourrait accepter prochainement une offre venant d’Arabie saoudite.

Spalletti ou Conte en approche ?

De son côté, le Corriere dello Sport est plus mesuré au lendemain de cette décision subite de Mancini et explique que ce dernier arrivait en fin de cycle. Le coach italien avait visiblement confié à ses proches son envie de faire un break. Le quotidien sportif affirme notamment que la nomination de Gianluigi Buffon comme chef de délégation aurait été mal vécue par le principal intéressé. L'ex-entraîneur de Naples Luciano Spalletti serait désormais le grand favori pour lui succéder, même si la piste menant à Antonio Conte n’est pas à exclure.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !