Les plus beaux buts du “Roi David” Trezeguet

A 37 ans, le chasseur de buts franco-argentin David Trezeguet a décidé de mettre un point final à sa longue carrière de footballeur, commencée une vingtaine d’années plus tôt sous les couleurs de Platense, son club formateur en Argentine. Avant-dernier champion du monde 1998 à quitter les pelouses – seul Robert Pires reste en activité – l’international français laisse derrière lui l’image d’un buteur à l’ancienne, renard des surfaces au sang-froid et à l’efficacité diabolique.

David Trezeguet

C’est évidemment son chef d’oeuvre. Le 2 juillet 2000, ” Trezegol ” envoie l’équipe de France sur le toit de l’Europe d’une sublime reprise de volée, qui permet aux Bleus de remporter l’Euro pour la seconde fois, après 1984. Grâce à ce but en or, le natif de Rouen s’offre une place de choix dans le panthéon du football tricolore. Avec 34 réalisations en 71 capes internationales, il est à ce jour le troisième meilleur buteur historique des Bleus, après Henry (51 buts) et Platini (41 buts).

Revenu évoluer dans le championnat de ses débuts en 2011, le ” Roi David ” a offert quelques buts de rêves aux supporteurs de River Plate (2011-2013) puis à ceux des Newell’s Old Boys (2013-2014).

Une décennie durant (2000-2010), le ”  Roi David ” a régné sur la Serie A. Meilleur buteur étranger de l’histoire de la Juventus (171 buts en 320 matches), il a gardé une place à part dans le coeurs des supporteurs bianconeri, notamment pour avoir décidé de ne pas quitter le navire, lors de la relégation du club en Serie B consécutive à l’affaire des matches truqués du Calcio. Double-champion d’Italie (2002-2003) ” Trezegol ” aura manqué de peu la consécration européenne en 2003, quand la Juve est tombée en finale de la C1, face à l’Inter (0-0, 2 tab à 3).

Lors de sa troisième saison sous les couleurs de l’ASM, Trezeguet, vingt ans tout juste, n’hésite pas à bouter Manchester United hors de la Ligue des champions d’un missile chronométré à près de 155 Km/h. Ironie de l’histoire : c’est la Juventus Turin – que rejoindra Trezegol deux ans plus tard – qui fera tomber l’AS Monaco de Jean Tigana aux portes de la finale.

Pour finir en beauté, voici la compilation des 34 buts de Trezeguet sous le maillot des Bleus. Avec cinq réalisations seulement inscrites au-delà du point de pénalty, le ” Roi David ” fut l’une des plus belles illustrations tricolores de l’expression ” renard des surfaces “.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)