Lacazette porte à nouveau l’OL, Batshuayi réveille l’OM, Messi fait de l’ombre à Ronaldo… Les Tops du week-end

Comme chaque lundi, la rédaction de Top mercato vous propose de découvrir les joueurs et les clubs qui ont brillé au cours du précédent week-end. En Ligue 1, nous évoquerons les performances d'Alexandre Lacazette et Michy Batshuayi. A l'étranger, il est impossible de passer à côté du triplé de Lionel Messi.

Lacazette retrouve le chemin du but.

Il n'avait plus troué les filets adverses depuis le 25 janvier dernier contre Metz (2-0). De retour depuis quelques matches dans le onze de l'Olympique Lyonnais après une blessure à une cuisse, Alexandre Lacazette a grandement contribué à la large victoire des Gones à Montpellier (5-1), dimanche soir pour le compte de la 28e journée. Auteur d'un doublé, son premier depuis celui réussi contre Toulouse (3-0, 20e journée), le meilleur buteur de la Ligue 1 porte désormais son total à 23 réalisations. Avec lui, les Gones reprennent la tête du classement avec un point d'avance sur le PSG.

Batshuayi prend date pour l'avenir.

Barré en début de saison par André-Pierre Gignac, Michy Batshuayi a pris son mal en patience avant de gagner la confiance de Marcelo Bielsa. Arrivé l'été dernier en provenance du Standard de Liège, l'avant-centre belge a brillé de mille feux sur la pelouse de Toulouse (6-1), vendredi. Aligné sur le front de l'attaque de l'OM en lieu et place de “Dédé”, le joueur de 21 ans n'a pas déçu avec deux buts à la clé, avant de céder sa place à l'heure de jeu à l'ex-Toulousain. Buteur à six reprises en championnat, il est promis à un bel avenir sur la Canebière, d'autant que Gignac arrive en fin de contrat.

Messi détrône Ronaldo.

Le meilleur buteur du continent ne s'appelle plus Cristiano Ronaldo. Muet samedi soir sur le terrain de l'Athletic Bilbao (défaite 1-0 du Real Madrid), la star portugaise est désormais devancée par Lionel Messi. Hier, l'attaquant argentin a frappé un grand coup en réussissant un triplé aux dépens du Rayo Vallecano (6-1). Toutes compétitions confondues, le Barcelonais en est désormais à 41 réalisations, soit deux unités de mieux que “CR7”. Quant au Barça de Luis Enrique, cette démonstration lui permet de s'emparer des commandes de la Liga avec une unité d'avance sur la Casa Blanca.