Allemagne, Thiago, Griezmann, Neymar… Le Tour d’Europe de la presse

Ce tour de la presse européenne du dimanche 24 juin est consacrée à la victoire à l’arrachée de l’Allemagne face à la Suède, à la bataille autour de Thiago Alcantara ou encore à Antoine Griezmann et Neymar.

Thiago Alcantara

FRANCE

L’Equipe évoque en une le match de l’Allemagne, hier soir, mais également “ce qui manque à Griezmann“, dans un petit encart, en première page. Le Français, buteur contre l’Australie sur penalty lors du premier match des Bleus au Mondial, a été absent contre le Pérou, et mal noté par le quotidien sportif (3). Censé être le leader technique de l’équipe de France, le joueur de l’Atlético Madrid, qui a beaucoup fait parler de lui extra-sportivement ces derniers temps, est loin de son rendement optimal, selon l’Equipe, qui liste tout ce qui lui manque pour l’atteindre.

ESPAGNE

En Une, Sport évoque le combat de géants qui oppose le Real Madrid et le FC Barcelone pour tenter de débaucher le milieu espagnol du Bayern Munich, Thiago Alcantara. Le quotidien évoque un montant de 70 millions d’euros pour l’ancien joueur du Barça, formé au club. L’arrivée de Julen Lopetegui, son ancien coach en sélection, pourrait expliquer l’intérêt du Real Madrid pour le joueur, malgré un milieu de terrain déjà bien fourni.

ANGLETERRE

En Angleterre, comme ailleurs, une large place est accordée dans les quotidiens à la victoire 2-1 de l’Allemagne contre la Suède, hier soir, grâce à un but splendide du milieu du Real Madrid, Toni Kroos à la 95e min de jeu. Mené 1-0, grâce à un but du Toulousain Ola Toivonen, puis réduit à 10 après l’expulsion de Jérôme Boateng en deuxième période, les Allemands ont puisé au fond d’eux-mêmes pour revenir dans la partie et surtout glaner les trois points. Revenu dans la course à la qualification, l’Allemagne devra battre lors du dernier match le bon dernier du groupe, la Corée du Sud.

ITALIE

En Italie, le Corriere dello Sport donne la parole à l’ancien coach du Milan AC, Arrigo Sacchi, qui évoque le cas Neymar. En pleurs durant de longues minutes dans le rond central, après la victoire étriquée (2-0) du Brésil face au Costa Rica, hier, le joueur a étonné le coach, qui affirme que si “le stress “est une bonne chose, pour un footballeur, “l’anxiété” est un ennemi. Buteur, le Brésilien n’a pu contenir son émotion à la fin du match. Cette émotivité, qui a déjà joué des tours au Brésil lors du Mondial 2014, devra être mieux appréhendé par les joueurs lors de cette compétition en Russie.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)