Fifa : le Nigéria et le Ghana menacés de suspension

La Fifa a durci le ton vis-à-vis des fédérations nigériane et ghanéenne.

L'instance a indiqué au Nigéria qu'il serait suspendu si Amaju Melvin Pinnick, président élu le 30 septembre 2014, ne retrouvait pas ses pouvoirs au sein de la NFF. Il a jusque-là autorisé le pays à poursuivre “exceptionnellement” la coupe du monde féminine.

Le Ghana, dont le président de la fédération Kwesi Nyantakyi a démissionné puisque soupçonné de corruption, est également menacé : la commission de l'éthique a ouvert une enquête et provisoirement suspendu l'intéressé. L'instance considère néanmoins que la procédure lancée par la justice ghanéenne constitue une ingérence. Elle demande qu'elle soit stoppée, sous peine de suspension.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)