OM : les nouvelles révélations de Guendouzi sur son départ

Malgré son attache à l'Olympique de Marseille, Mattéo Guendouzi a quitté la cité phocéenne durant l'intersaison. Le milieu de terrain s'est engagé avec la Lazio Rome sous la forme d'un prêt avec option d'achat obligatoire.

Apprécié des supporters marseillais pour son énergie et sa grinta, Mattéo Guendouzi, qui a toujours clamé son amour pour l'OM, n'a finalement passé que deux saisons dans la cité phocéenne. Pion essentiel dans le système de jeu de Jorge Sampaoli, l'international français a quelque peu reculé dans la hiérarchie lors de l'arrivée d'Igor Tudor lors de la saison 2022-2023.

Au cours d'un entretien accordé à The Athletic, l'ancien joueur d'Arsenal est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à quitter la Provence pour rejoindre la Lazio. Un choix qui, selon lui, l'a aidé à passer un nouveau palier.

“Tout a commencé à changer”

Dès ma deuxième saison et le début de la troisième, tout a commencé à changer, s'est remémoré le milieu de terrain. Quand un nouvel entraîneur arrive, il y a aussi un style de jeu différent. C’est bon pour certains joueurs, mais pas pour d’autres. J'ai passé six mois avec Sarri, mais il semble que j'ai fait un ou deux ans, car j'apprends tellement avec lui chaque jour à l'entraînement. Tactiquement, je sais ce que je dois faire sur le terrain. Maintenant, cela semble automatique. C'est très bien de travailler avec lui, car c'est un coach extraordinaire.

Après un court temps d'adaptation, Mattéo Guendouzi a gagné sa place de titulaire en Serie A. Preuve de son niveau actuel, l'ex-marseillais a été élu homme du match lors du match aller face au Bayern Munich. Les Laziale tenteront d'obtenir leur qualification sur la pelouse de l'Allianz Arena ce mardi soir.

Depuis son arrivée en Italie, Guendouzi a disputé 34 matchs toutes compétitions confondues, pour 3 buts et 2 passes décisives.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.