Bordeaux : Costil fait confiance au Zénith

Benoît Costil (31 ans) pense que le Zénith va jouer le jeu contre le Slavia Prague, jeudi.

Ligue Europa

“C’est vrai, on n’a pas notre destin entre nos pieds mais tout est possible. Ça paraît un peu incroyable mais on le mérite”, a-t-il estimé en conférence de presse. Et de poursuivre : “Je ne suis pas à la place de Copenhague mais pour eux comme pour nous, ce qui prime, c’est gagner. Ensuite, à la fin du match, on sera sur nos smartphones en cas de victoire. Si on perd, en revanche, je vous le dis, on n’a rien à faire de ce qu’a pu faire le Zénith. J’ai lu qu’ils restaient sur deux défaites en Championnat. Je vois mal un grand club comme le Zénith perdre trois fois de suite.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement