ASSE : Romeyer en colère contre le « football business »

Roland Romeyer n’apprécie pas vraiment ce qu’est devenu le football moderne. Il pense que le pouvoir économique des clubs détermine désormais le classement de fin de saison.

Roland Romeyer


« Le foot que j’aimais est devenu un football business. En début de saison, je peux déjà vous dire qui sera sur le podium, a-t-il lancé sur le site Poteaux Carrés. Le premier sera Paris, le deuxième sera Lyon, le troisième sera Lille, le quatrième sera Marseille. Le cinquième, ce sera peut-être nous, on se bat pour cette place. Quand vous avez des budgets qui sont dix ou douze fois supérieurs aux autres, on ne peut pas rivaliser. »

« Il ne faut pas rêver »

Il ne pense plus les Verts capables d’accrocher la C1 : « J’ai été ravi de voir ces matchs de Ligue des Champions mais il ne faut pas rêver, pour nous ça devient quelque chose d’impossible, à moins qu’on fasse la quête tout à l’heure, si on ramasse beaucoup d’argent on pourra se payer de grands joueurs. On est à une époque où l’argent fait le club. Avec environ 70 millions d’euros, on a le sixième ou le septième budget. Paris, c’est 700 millions d’euros ! »

Pour rappel, Saint-Etienne pointe actuellement à la 4e place du classement de Ligue 1, à égalité avec l’OM.