Equipe de France : Dugarry calme tout le monde à propos de Mbappé

Alors que Kylian Mbappé s'est cassé le nez contre l'Autriche, Christophe Dugarry n'a pas cédé au catastrophisme.

Un nez vous manque et tout est dépeuplé ? Le capitaine de l'équipe de France s'est blessé contre l'épaule de Kevin Danso, lors du premier match des Bleus durant l'Euro 2024 – victoire 1-0 – et devrait ne pas participer à la prochaine rencontre de la France, face aux Pays-Bas, ce vendredi (21h).

Si cette absence peut susciter une légère inquiétude en regard des performances des autres joueurs offensifs de l'équipe, Christophe Dugarry, lui, ne panique pas, sur RMC : “Il a une appréhension, mais excusez-moi, Kylian Mbappé, ce n’est pas un monstre de combat, il ne va pas beaucoup au combat. Il est suffisamment intelligent, il ne va pas aller dans le duel et des déviations de la tête, il n’en fait quasiment jamais. Le risque, c'est un peu la douleur, s’il prend le ballon à la moitié du front, c'est là que ça risque un peu de faire mal. Mais ça reste un problème de douleur. (…) Après, c’est peut-être encore peu sensible et c’est pour ça qu’ils ne vont peut-être pas le faire jouer vendredi. Mais ça se trouve, ils le feront peut-être jouer si lui, mercredi, dit qu’il n’a plus de douleur et qu’il se sent bien et qu’il n’a plus d’appréhension avec le masque”.

“On est tranquilles”

Pour le champion du monde 1998, il faut faire confiance aux autres éléments offensifs de l'équipe de France : “Sincèrement, on crie au feu pour pas grand-chose. Il s’est cassé le nez pour une tête totalement ratée où il a mis un coup de tête sur l’épaule du défenseur. C’est la faute à pas de chance, on passe à autre chose et il y a d’autres joueurs sur le banc qui peuvent jouer. La France a gagné le premier match, ça fait trois points, on est tranquilles.”

Face à l'Autriche, Ousmane Dembélé et Marcus Thuram ont été peu performants. Didier Deschamps devra nécessairement changer ses plans, en l'absence du natif de Bondy. Charge à son ou ses remplaçants de répondre présent.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.