Jérémy Toulalan, bientôt le cap des 300 en Ligue 1

Forfait ce vendredi soir pour la réception de Bastia au stade Louis II, Jérémy Toulalan disputera le 300ème match de sa carrière en Ligue 1 lors de sa prochaine apparition dans notre championnat. L’occasion d’un petit ” flash-back ” sur la carrière du capitaine monégasque.

Jérémy Toulalan

Ses grands débuts

Pur produit du centre de formation nantais, le milieu de terrain fait ses grands débuts en Ligue 1 lors de la saison 2001-2002, alors qu’il est tout juste majeur. Lancé par l’entraîneur argentin Angel Marcos, Jérémy Toulalan vit son baptême du feu le 23 mars 2002, lors d’un match entre Nantes et Rennes à la Beaujoire. Venu suppléer Stéphane Ziani à quelques minutes de la fin du temps réglementaire, Toulalan aide ses coéquipiers à consolider le premier succès de sa carrière professionnelle (3-1).

Son premier but en Ligue 1

Porté sur le travail défensif, l’ancien international tricolore (36 sélections) ne s’aventure que rarement au-delà des 30 mètres adverses. Il attendra d’ailleurs sa troisième saison sous le maillot des Canaris pour inscrire le premier but de sa carrière en Ligue 1, lors d’un succès nantais au stade de la Meinau, contre Strasbourg (0-2). Muet lors de ses cinq saisons lyonnaises, celui qui porte désormais le brassard de capitaine à l’AS Monaco a dû attendre sa première saison sur le Rocher pour s’offrir une deuxième réalisation en championnat de France.

Elu meilleur espoir en 2005

Dès la saison 2004-2005, le milieu de terrain s’impose comme un titulaire indiscutable du FC Nantes. Malgré un exercice très compliqué qui voit les Canaris éviter la relégation de justesse (17ème), Jérémy Toulalan surnage dans l’entre-jeu nantais. Ses qualités de relance et son abattage en font un milieu récupérateur de grand talent, logiquement récompensé par le trophée UNFP du meilleur espoir de Ligue 1, au terme de la saison. Les sollicitations extérieures sont déjà nombreuses pour “Toul'” qui rejoindra finalement l’Olympique Lyonnais à l’été 2006, pour 7,5 millions d’euros.

Un palmarès plutôt léger

13 ans après le début de sa carrière pro sous les couleurs du FC Nantes, Jérémy Toulalan affiche – avec trois titres majeurs dans sa besace – un palmarès plutôt léger pour un joueur de sa trempe. Il faut dire que le hasard a mal fait les choses : lancé dans le grand bain quelques mois après le huitième et dernier sacre national des Canaris (2001), il n’aura pas connu le plaisir de soulever un trophée sous le maillot de son club formateur.

Heureusement, l’actuel capitaine de l’AS Monaco va se rattraper suite à son transfert à l’Olympique Lyonnais. Après avoir rapidement gagné sa place de titulaire au sein de l’équipe dirigée par Gerard Houllier, il remporte son premier titre de champion de France en 2007, avant de participer à l’aventure du doublé national (championnat-Coupe de France) la saison suivante sous les ordres d’Alain Perrin. Les trois seuls titres majeurs glanés par le trentenaire à ce jour, puisque ni son expérience à Malaga (2011-2013) ni son retour en Ligue 1 sous les couleurs de l’AS Monaco, ne lui ont jusqu’ici permis de s’offrir un nouveau trophée.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)