Le Top 5 des joueurs de légende devenus sélectionneurs

Zinédine Zidane n’en fait pas mystère… A plus ou moins long terme, l’entraîneur de la Castilla du Real Madrid va briguer le poste de sélectionneur de l’équipe de France. Une tentation somme toute assez naturelle dans l’histoire du foot, qui regorge de joueurs de légende adulés dans leur pays, devenus sélectionneurs nationaux après avoir raccroché les crampons. Avec plus ou moins de réussite, comme le démontrent les cinq exemples que Top Mercato a sélectionné…

Diego Maradona

Michel Platini

Le président de l’UEFA a vécu une fin de carrière plutôt mouvementée. Bombardé sélectionneur de l’équipe de France pour remplacer Henri Michel le 1er novembre 1988, à peine plus d’un an après sa retraite, Platini s’est lancé avec pour seuls bagages son aura et sa popularité. Sans grande surprise, il a échoué à guider les Bleus vers une qualification au Mondial 1990, déjà compromise avant sa nomination. Deux ans plus tard, “Le Roi Michel” obtient un ticket pour l’Euro Suédois suite à une campagne d’éliminatoires convaincante, mais l’aventure tourne court : Jean-Pierre Papin et ses coéquipiers sont éliminés dès le premier tour suite à un revers (1-2) face au Danemark, futur tenant du titre.

Marqué par cet échec, le triple Ballon d’Or prend ses responsabilités et démissionne dans la foulée de la compétition. Cette tentative ratée reste comme la seule et unique expérience de la carrière d’entraineur de Michel Platini. Difficile de lui en tenir rigueur. Arrivé sans la moindre expérience sur le banc d’une équipe de France en pleine transition après l’extinction de la fameuse génération 84, l’ancien Turinois ne pouvait pas faire de miracle.

Diego Maradona

Dieu vivant en Argentine, Diego Maradona devait tôt ou tard s’installer à la tête de l’Albiceleste, qu’il avait menée au titre mondial en 1986. Intronisé en 2008, El Pibe de Oro sera remercié moins de deux ans plus tard, suite à la lourde défaite concédée par l’Argentine face à l’Allemagne (0-4) au stade des quarts de finale de la Coupe du monde 2010. Un court mandat globalement raté, tant à cause des tâtonnements du technicien (108 essais de joueurs) qu’à ses difficultés relationnelles avec la Fédération Argentine de Football (AFA).

Franz Beckenbauer

Aujourd’hui dirigeant du Bayern Munich, le Kaiser Franz Beckenbauer reste un symbole de l’Allemagne qui gagne. Sacré champion du monde en 1974 avec la RFA, le libéro aux deux Ballons d’Or récidive seize ans plus tard comme sélectionneur, en offrant à l’Allemagne réunifiée son premier titre mondial (1990). Un exploit que seul le Brésilien Mario Zagallo est également parvenu à réaliser dans l’histoire du foot.

Mario Zagallo

Lui aussi a parfaitement négocié la transition entre le short et le costume d’entraîneur. Sacré champion du monde en 1958 et 1962 au sein de la mythique Seleçao du Roi Pelé, le Zagallo sélectionneur décroche un nouveau titre mondial en 1970, quatre ans après sa nomination à la tête du Brésil. Rappelé en 1994, pour assister Carlos Alberto Parreira au chevet des Auriverdes, Zagallo gagne encore. Il aura contribué à quatre des cinq titres mondiaux remportés par la Seleçao.

Marco Van Basten

Grand artisan de l’unique titre majeur décroché par les “Oranje”, l’Euro 1988, le triple Ballon d’Or Marco Van Basten méritait amplement d’avoir sa chance sur le banc de la sélection batave. Seulement, la Fédération nationale lui a sans doute déroulé le tapis rouge un peu trop tôt. En 2004, un Van Basten avec pour tout bagage une année au sein du staff technique de l’Ajax Amsterdam débarque à la tête de la sélection. Beaucoup trop tôt : malgré ses efforts pour rajeunir la sélection, les Pays-Bas quittent la Coupe du monde 2006 dès les huitièmes de finale, avant d’échouer à la surprise générale face à la Russie (1-3) lors des quarts de l’Euro 2008. Après un mandat de quatre ans au bilan mitigé, Marco van Basten a décidé d’aller parfaire sa formation d’entraîneur au sein du championnat local où il a dirigé l’Ajax, Heerenveen, puis l’Az Alkmaar, dont il est toujours le coach. Pour mieux revenir frapper à la porte de la sélection néerlandaise ?

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement