Après Lopez, Navas fait part de son mal-être au Real

A l’image de Diego Lopez la saison passée, le gardien Keylor Navas a choisi de monter au créneau pour évoquer sa situation au Real Madrid. L’international costaricain en a marre d’être souvent dans l’ombre d’Iker Casillas.

Keylor Navas


Navas a tiré la sonnette d’alarme. Qu’on se le dise, le gardien n’a pas envie de semer la zizanie au Real Madrid. En effet, le dernier rempart a énormément de respect pour son coéquipier et concurrent Iker Casillas mais aussi pour « l’institution » madrilène. Mais pendant un point presse, retranscrit par le biais de la presse espagnole, Keylor Navas a fait savoir qu’il n’apprécie pas le fait d’être le numéro 2 chez les Merengue. « Si je ne joue pas, je ne peux pas prouver ma valeur. Même si je ne me plains pas via la presse, cela ne signifie pas que je ne vais pas mal. » Avec le recul, le joueur âgé de 28 ans pense qu’il s’est peut-être précipité en signant au Real.

L’été dernier, celui qui avait brillé de mille feux au sein de l’équipe nationale du Costa Rica, au cours du Mondial brésilien, pensait qu’il aurait une vraie chance de s’imposer au sein de la Casa Blanca. « Je voulais jouer plus. Je ne pensais jamais être un remplaçant. Il est vrai que je vis une année difficile. Mais j’ai toujours essayé de faire de mon mieux et d’être professionnel. Mon attitude et mon désir (d’être titulaire) m’ont aidé à m’en sortir », a-t-il fait remarquer. Cette saison, Keylor Navas a disputé 11 matches toutes compétitions confondues alors que son « rival » « San Iker » a participé à 46 rencontres. A la question de savoir s’il songe à faire ses valises, le gardien a répondu que c’est hors de question pour le moment.

« J’espère que la saison prochaine sera différente et que je gagnerai une place de titulaire. J’ai un contrat de cinq ans et j’ai un état d’esprit positif. C’est difficile mais je ne vais pas abandonner. J’espère que l’occasion se présentera à un moment donné. La concurrence est bonne car elle me permet de m’améliorer », a-t-il tout de même admis. A défaut de jouer plus souvent dans quelques mois, Keylor Navas pourrait faire ses valises en janvier ou en juin 2016. Décidément, ce n’est simple pour personne d’être la doublure d’Iker Casillas au Real Madrid…