Un coup d’arrêt pour Fekir, les Pays-Bas dans la tourmente, l’Allemagne et la FIFA pointées du doigt…

Les Flops du week-end dernier sont notamment consacrés à Nabil Fekir qui s’est blessé gravement au genou. Au menu également, la débandade des Pays-Bas face à la Turquie ou encore le duo FIFA-Allemagne qui fait face à une accusation très grave.

Nabil Fekir

Le coup de massue pour Fekir.

Titularisé face au Portugal (1-0), le milieu offensif Nabil Fekir avait envie de se mettre en évidence en équipe de France après avoir réalisé un triplé lors du match entre l’OL et Caen (4-0, 4e journée de Ligue 1). Malheureusement pour lui, le joueur du club rhodanien a dû quitter ses partenaires dès la 13e minute de jeu après s’être blessé au niveau du genou. Après avoir passé des examens médicaux, Nabil Fekir a pris un coup sur la tête au moment du verdict. En effet, ce dernier souffre d’une rupture des ligaments croisés. Résultat des courses, il pourra seulement rejouer dans six mois. Il devra cravacher pour aider l’OL durant la fin de la saison mais aussi regagner sa place avec les Bleus…

La sélection oranje ne répond plus.

Troisièmes de la dernière Coupe du monde en 2014, les Néerlandais vivent un cauchemar lors des éliminatoires de l’Euro 2016. Au train où vont les choses, on se demande franchement comment la sélection oranje va réussir à valider son ticket pour la compétition qui aura lieu en France. Ces derniers jours, les Bataves ont perdu deux matches importants contre l’Islande (0-1) et la Turquie (0-3). Résultat, Wesley Sneijder et ses coéquipiers occupent seulement la quatrième place du Groupe A. Autrement dit, ils ne sont pas en position favorable afin de se qualifier pour le moment. Les deux derniers duels contre le Kazakhstan et la République Tchèque seront cruciaux pour la bande de Danny Blind qui a touché le fond face aux Turcs.

L’Allemagne plongée dans une tornade ?

Le livre d’Andrew Jennings, intitulé “The Dirty Game”, paraîtra dans trois jours. Mais dès aujourd’hui, les dirigeants du foot allemand mais aussi ceux de la FIFA doivent faire face à des accusations très graves. En clair, le duo Blatter-Beckenbauer, entre autres, aurait trouvé des arrangements divers afin de permettre à l’Allemagne d’organiser le Mondial 2006. Certaines personnes auraient corrompu celles qui ont pris part au vote pour permettre à ce pays de gagner avec une voix d’avance sur l’Afrique du Sud.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement