Le réveil tricolore de Giroud, Lewandowski est toujours décisif… Les Tops du week-end

Ce lundi 12 octobre 2015, les Tops du week-end sont notamment consacrés à Olivier Giroud qui a réalisé un doublé pour le compte des Bleus ou encore à Robert Lewandowski qui est une vraie mitraillette devant le but adverse.

Olivier Giroud

Giroud a pris une bonne bouffée d’air frais.

Avant la rencontre entre la France et le Danemark, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, avait choisi d’aligner à la pointe de l’attaque Olivier Giroud suite au forfait de Karim Benzema. Remplaçant à Arsenal, où il est devancé par Theo Walcott dans la hiérarchie établie par le manager Arsène Wenger, l’ancien Montpelliérain était attendu au tournant sur la scène internationale. En l’espace de quelques minutes (4e et 6es minutes), Olivier Giroud a fait taire ses détracteurs en réalisant un doublé. Qu’on se le dise, le gaucher est bien la doublure attitrée de Karim Benzema, en équipe de France, jusqu’à nouvel ordre.

Lewandowski est inarrêtable.

Auteur de 16 buts en l’espace de 11 matches pour le compte du Bayern Munich, Robert Lewandowski marche sur l’eau depuis déjà plusieurs semaines. On se demande franchement à quel moment l’artilleur polonais va connaître un coup de moins bien… En attendant cet orage, force est de constater que l’artilleur a encore brillé lors du match entre la Pologne et l’Irlande. A la 42e minute de jeu, Robert Lewandowski a scoré et permis à sa sélection de reprendre l’avantage dans ce duel qui n’était pas si évident que cela à remporter sur le papier.

Le Portugal sait ce qu’il doit à Moutinho.

Tous les supporters portugais attendaient avec beaucoup d’impatience la confrontation délicate face à la Serbie dans la ville de Belgrade. Il faut dire qu’il n’est jamais simple d’aller vaincre les Serbes sur leur pelouse. Après l’ouverture du score rapide signée Nani (5e minute de jeu), les hommes de Fernando Santos pensaient avoir fait le plus dur. C’était sans compter sur l’égalisation de Zoran Tosic en seconde période qui avait tout remis en question (65e). Mais à la 78e minute, le milieu João Moutinho avait expédié une frappe des vingt mètres, dont il a le secret, dans la lucarne du portier serbe. Résultat, le Portugal a gagné (2-1) et prouvé qu’il était bien le leader incontournable du Groupe I (éliminatoires de l’Euro 2016)… mais aussi un outsider sérieux en vue du Championnat d’Europe.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement