Les Pays-Bas dos au mur, la France peut remercier Schmeichel… Les Flops du week-end

Après les Tops, la rédaction de Top mercato vous dévoile ses Flops du week-end précédent consacrés aux éliminatoires de l’Euro 2016. Nous évoquerons notamment la situation désastreuse des Pays-Bas, tout près de l’élimination.

Kasper Schmeichel

Les Pays-Bas au bord du gouffre.

A moins d’un miracle, les Pays-Bas ne disputeront pas l’Euro 2016 en France. Quatrième du groupe A, la sélection oranje risque d’être devancée par la Turquie pour une place en barrages qui aurait pu sauver les apparences. Mais avant la dernière journée et la réception mardi de la République Tchèque, les partenaires de Wesley Sneijder comptent deux points de retard sur les Turcs, opposés pour leur part à l’Islande. Seul un succès cumulé à une défaite turque permettrait au troisième du dernier Mondial d’accrocher la troisième place. A moins d’un miracle…

Schmeichel a bien aidé les Bleus.

Dimanche soir, l’équipe de France a signé une quatrième victoire de rang au Danemark (2-1), trois jours après un succès contre l’Arménie (4-0). Si Olivier Giroud, en difficulté depuis le début de saison avec Arsenal, a profité de cette rencontre amicale pour inscrire un doublé et se rassurer, les hommes de Didier Deschamps doivent une fière chandelle à Kasper Schmeichel. Le fils de l’ancien portier de Manchester United Peter Schmeichel, qui évolue à Leicester City, est coupable sur les deux réalisations de l’ancien Montpelliérain. Après une faute de main sur le premier but, il a repoussé le ballon dans les pieds de l’attaquant tricolore, opportuniste. Il va devoir retrouver ses esprits en vue des barrages de l’Euro 2016.

La Grèce n’existe plus.

Qu’il est loin le temps où la Grèce devenait à la surprise générale championne d’Europe. C’était en 2004. Onze ans plus tard, cette nation a réussi l’exploit de terminer à la dernière place du groupe F avec une seule victoire en dix matches et six petits points, derrière l’Irlande du Nord, la Roumanie, la Hongrie, la Finlande et même… les Iles Féroé ! Un an après avoir atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde au Brésil, les coéquipiers de Konstantinos Mitroglou, qui ont eu le mérite de terminer les éliminatoires sur une bonne note contre la Hongrie (4-3), doivent se remettre en question après cette campagne désastreuse.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement