Sa relation avec Ibrahimovic, le modèle Busquets, la concurrence chez les Bleus… Cabaye est vraiment zen

L’été dernier, Yohan Cabaye avait choisi de quitter le Paris Saint-Germain et d’aller s’exprimer à Crystal Palace. Le milieu de terrain ne regrette pas d’avoir rejoint le manager Alan Pardew chez les Eagles puisqu’il dispose désormais d’un temps de jeu conséquent.

Yohan Cabaye

Une période difficile et pourtant… Entre janvier 2014 et juillet 2015, Yohan Cabaye a porté le maillot du Paris Saint-Germain. A vrai dire, le milieu axial n’a pas réussi à s’imposer au sein du club de la capitale. En dépit de cela, le Français pense qu’il a appris énormément de choses au Parc. « J’ai appris la patience. Ne pas lâcher. Rester positif dans sa tête. Mais, surtout, je me suis inspiré des grands joueurs qui m’entouraient. En regardant comment ils se préparaient. Leur côté méticuleux. », a-t-il raconté dans les colonnes de L’Equipe.

Ensuite, Yohan Cabaye a vanté les mérites du latéral gauche Maxwell qui est, à ses yeux, un joueur exemplaire à tous les niveaux. « Il arrivait toujours en avance. Il faisait ses étirements, son gainage, sa muscu, la prévention contre les blessures. Il se donnait toujours à fond. Il n’a jamais sacrifié un bain après les entraînements. Son hygiène de vie est parfaite. Toujours à positiver, à encourager. Ça aussi, c’est important », a confié l’ancien Lillois. Après cela, Yohan Cabaye a tenu à souligner le fait qu’il s’entendait très bien avec Zlatan Ibrahimovic.

L’exigence de Ibrahimovic.

« C’est un très grand joueur pour ce qu’il fait sur le terrain. Il est dur, oui, mais il se met lui-même d’abord une sacrée pression, une sacrée exigence. Il faut voir quand il rate un truc comment il se crie dessus. En tout cas, franchement, Ibra a été celui qui s’est le mieux comporté avec moi. » Aujourd’hui, le footballeur âgé de 29 ans se régale vraiment à Crystal Palace. Pour progresser encore, le natif de Tourcoing n’hésite pas à prendre pour modèle un certain… Sergio Busquets qui s’exprime au FC Barcelone. « On ne parle pas beaucoup de Sergio Busquets et, franchement, il est très fort. (…) Une fois que tu es sur le terrain face à Busquets, tu te rends compte que c’est très dur de le prendre en défaut. Avec ou sans ballon, ce qu’il fait pour l’équipe est essentiel. »


En ce qui concerne l’équipe de France, Yohan Cabaye a insisté sur le fait qu’il n’est pas obnubilé par le fait d’être en concurrence avec Blaise Matuidi, Paul Pogba ou encore Lassana Diarra qui a effectué son retour chez les Bleus. « Lass et moi, on se connaît très bien depuis les Espoirs. On s’entend bien. On se respecte. J’aime le joueur et sa mentalité. La campagne de presse ne me dérange pas. J’essaie de donner le meilleur de moi, d’avoir le plus d’impact possible sur le terrain et de respecter les consignes du coach. » Sauf coup de théâtre (méforme durable, blessure sérieuse…), Yohan Cabaye disputera vraisemblablement l’Euro 2016 avec le groupe tricolore.