La situation ne s’améliore pas pour Platini et Blatter

La situation ne s’améliore pas pour Michel Platini et Sepp Blatter. En effet, les deux hommes sont toujours suspendus, jusqu’au début du mois de janvier, de leurs fonctions respectives.

Michel Platini et Sepp Blatter

Un coup dans l’eau pour Blatter et Platini. Au début du mois d’octobre, le comité d’éthique de la FIFA avait décidé de suspendre, pour une durée de trois mois, Michel Platini et Sepp Blatter. Motif de cette sanction : le versement d’une somme de 1,8 million d’euros, effectué en 2011, dont avait bénéficié le Français. Il y a quelques jours, la FIFA avait refusé logiquement d’enregistrer la candidature de Michel Platini. Aujourd’hui, l’ancien meneur de jeu de l’équipe de France, ou encore de la Juventus, avait bon espoir d’entrevoir le bout du tunnel.

C’était sans compter sur la décision de la Commission d’appel de la FIFA qui a refusé de casser la décision du Comité d’éthique ce mercredi. Résultat des courses, Michel Platini est toujours aussi mal embarqué en vue de la prochaine élection du président de la FIFA dont la date est programmée le 26 février prochain. Seul espoir juridique pour lui, essayer d’obtenir gain de cause auprès d’une autre juridiction.

“Conformément à l’article 67 des statuts de la FIFA, les décisions peuvent être contestées devant le Tribunal Arbitral du Sport”, précise un communiqué diffusé par la FIFA. Jusqu’à nouvel ordre, Gianni Infantino va donc devoir continuer de s’activer en coulisses afin de maximiser les chances de Michel Platini d’être élu en lieu et place de Sepp Blatter. Rappelons que l’homme italo-suisse a promis de se retirer à partir du moment où son “poulain” aura le droit de présenter officiellement sa candidature.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement