Ndoye, Ninga… Ces révélations qui nous ont épaté en Ligue 1

Si on excepte les joueurs phares de notre championnat (Ibrahimovic, Batshuayi…), on remarque l’émergence de certains éléments qui ont réussi une bonne voire même très bonne première partie de saison.

Cheikh Ndoye

Un roc qui se nomme Ndoye.

Avant le coup d’envoi de la saison, rares sont les observateurs qui auraient tablé sur le fait qu’Angers serait à la lutte pour une place européenne. A l’époque, le SCO était simplement promu en Ligue 1 et visait le maintien. Aujourd’hui, le son de cloche est différent. Les hommes de Stéphane Moulin font mieux que de se défendre dans l’élite du foot français. Au sein de cette escouade bien organisée et talentueuse figure Cheikh Ndoye. Ce milieu franco-sénégalais âgé de 29 ans confirme tout le bien qu’on pensait de lui en Ligue 2 la saison passée (5 buts et 2 passes décisives en Ligue 1). Sa puissance athlétique fait merveille tant sur le plan défensif qu’offensif. Que ce soit à la récupération du ballon ou lorsqu’il s’agit de bien l’utiliser, Cheikh Ndoye est vraiment un moteur essentiel au sein de l’escouade angevine.

Ninga, le symbole du réveil de Montpellier.

Après avoir vécu un début de saison cauchemardesque, les joueurs de Montpellier ont réussi à redresser la barre grâce, en particulier, à un meilleur état d’esprit et une confiance retrouvée sur le rectangle vert. Pour illustrer ce renouveau, force est de constater que Casimir Ninga arrive en pole position. L’attaquant tchadien, dont les supporters n’attendaient pas grand chose à court terme, a fait trembler les filets à 6 reprises et délivré 1 passe décisive. L’entraîneur Rolland Courbis juge que l’explosion de ce joueur est “un cadeau du ciel”. A vrai dire, on se demande jusqu’où parviendra à monter ce joyau âgé de 22 ans qui a une envie de bien faire évidente.

Seri s’est envolé avec les Aiglons.

Passé par Porto puis Paços de Ferreira, Jean Michael Seri a posé discrètement ses valises à Nice l’été dernier. Aujourd’hui, le milieu de terrain âgé de 24 ans, qui est de nationalité ivoirienne, est un maillon fort à l’OGCN. Pour s’en convaincre, il suffit de suivre de très près son activité sur le terrain qui est colossale. Appliqué dans l’entrejeu, le footballeur africain a marqué 1 but et surtout délivré 4 passes décisives. S’il continue sur sa lancée, à l’image de Hatem Ben Arfa ou encore Valère Germain, Jean Michael Seri sera assurément un transfert réussi pour les Aiglons qui rêvent d’Europe en vue de la saison à venir.

Crivelli-Kyei, la prime à la formation.

A défaut d’avoir des moyens financiers colossaux, les dirigeants de Bordeaux et Reims misent sur la formation. A vrai dire, c’est tout sauf une science exacte étant donné que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la progression d’un jeune. En ce qui concerne les attaquants Enzo Crivelli et Grejohn Kyei, les notes à leur attribuer sont bonnes ! Le Bordelais (3 buts et 4 passes décisives) et le Rémois (2 buts et 3 passes décisives) ont montré quelques fulgurances au cours de leurs apparitions en Ligue 1. Même si cela demande forcément confirmation, on peut dire qu’ils sont bien partis afin de s’imposer durablement à Bordeaux et Reims. Et si au final l’avenir du foot français passait par nos centres de formation ?

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement