Nantes : Girard sort le bazooka contre F. Kita

Dans les colonnes de L'Équipe, René Girard est sorti du silence. Le technicien est revenu sur son aventure nantaise et a notamment pointé du doigt le rôle de Franck Kita, le fils de Waldemar. Des propos d'une grande violence.

“Avec le père, je discutais sans problème, on échangeait, c'était peut-être une question de génération. Le fils ? C'est un menteur. Jordan Veretout, je le voulais, j'avais discuté avec lui et il voulait revenir en prêt. On me dit que ça coûte un million d'euros. Il est finalement allé à Saint-Étienne pour 500 000 euros. Je n'étais pas dans le financier, il (Franck Kita) pouvait me raconter ce qu'il voulait. De Préville, je le voulais et on me répond : “De Préville, ce n'est pas bon, c'est trop cher””, a-t-il fulminé. L'ancien entraîneur canari accuse carrément Franck Kita : “Je n'en ai pas d'attitré (d'agents), je ne fonctionne pas comme ça. Moi, je n'ai jamais croqué et je ne croquerai jamais. En revanche, si moi je peux me regarder en face, je ne suis pas sûr que Franck Kita… Lui, il peut regarder ses chaussures pour se recoiffer car elles brillaient bien… C'est la seule chose que je pouvais lui envier. Ce n'est pas lui qui va m'apprendre le métier et le football. Le costume est bien trop grand pour lui, il manque d'envergure. C'est un petit enfant gâté. Quand, à partir du 31 août, il évite de passer devant mon bureau, se cache pour ne pas avoir affaire à moi… J'ai soixante-trois ans, lui, il a l'âge que je le mouche, et il n'a même pas le respect de venir me serrer la main”, a-t-il ajouté.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement