Mercato ITW TM : « Puel est là pour remettre de l’ordre à l’ASSE »

L’AS Saint-Etienne a officialisé hier la nomination de Claude Puel au poste de manager général et entraîneur, jusqu’en 2022. Avant ses débuts sur le banc contre l’Olympique Lyonnais dimanche soir, en conclusion de la 9e journée de Ligue 1, le site de référence Evect est revenu sur son arrivée pour Top Mercato.

Claude Puel


Claude Puel a été choisi pour succéder à Ghislain Printant. Est-ce l’entraîneur idéal pour relancer l’équipe ?

C’est difficile de se prononcer à court terme. Saint-Etienne dispose probablement de son meilleur effectif depuis bien longtemps. Mais lorsqu’une spirale négative est enclenchée, c’est toujours assez difficile de l’enrayer, on l’a vu avec Monaco la saison passée. Claude Puel vient surtout pour travailler sur le long terme. Le club veut s’appuyer sur sa formation et sur la génération qui vient de remporter la Gambardella. Il est là pour ça, pour remettre de l’ordre dans le sportif et l’administratif avec Jacky Bonnevay et Xavier Thuilot.

Pourquoi les deux présidents ont-ils mis du temps à s’entendre sur son profil ?


Ils ne sont pas sur la même longueur d’onde, et ce depuis de nombreuses années. Cet été, Roland Romeyer voulait déjà faire venir Claude Puel mais Bernard Caïazzo l’a devancé et l’a mis un peu au pied du mur avec Ghislain Printant. Ce fut aussi le cas lors de la venue d’Oscar Garcia, en 2017. La conférence de presse de présentation de Puel a d’ailleurs donné lieu à des échanges vifs entre les deux présidents. Bernard Caïazzo a rappelé qu’il voulait faire revenir Jean-Louis Gasset… Ce fut long, parce qu’il fallait une fois de plus trouver un consensus entre les deux hommes ou que l’un prenne le pas sur l’autre.

« Il va assurément rebattre les cartes« 

Comment est-il jugé par les supporters, lui l’ancien coach de l’OL ?

Il n’est pas vu comme un ancien Lyonnais dans le Forez. On l’assimile beaucoup plus à Lille ou à Nice. D’ailleurs, il avait quitté Lyon fâché avec Jean-Michel Aulas. Il a vraiment l’image d’un bâtisseur en France, et d’un entraîneur faisant confiance aux jeunes. C’est vraiment un facteur important dans un club comme Saint-Etienne, qui mise fortement sur la formation et qui a une génération vraiment intéressante qui arrive.

Sa nomination va-t-elle remettre en question le statut de certains joueurs ?

Il a la réputation d’être un entraîneur rigoureux. Il y a beaucoup de choses qui n’allaient pas jusque-là au club, dans la préparation physique, dans la gestion individuelle des joueurs… Il va assurément rebattre les cartes, certains vont devoir enfiler à nouveau le bleu de chauffe.