Lille, Lopez : “Le foot est secondaire”

Gérard Lopez, président du LOSC, s’est exprimé sur l’épidémie du coronavirus et l’impact engendré sur les compétitions de football. Il considère que le sport est secondaire et que les coupes d’Europe doivent être sacrifiées, avant les championnats.

Gérard Lopez

“La première chose, c’est qu’il s’agit d’un moment où il faut être dignes et ne pas être égoïstes. On est en train de vivre quelque chose qu’aucun de nous, peu importe qu’on ait 40 ans, 60 ans, 80 ans, n’a connu de sa vie. On est dans quelque chose d’assez exceptionnel dans son ampleur et dans les risques que ça peut représenter sans en connaître tous les tenants et aboutissants. Donc la première chose à faire, c’est plutôt s’occuper de ça. Ça veut dire que le foot, le basket, les cafés, etc., avec toute la souffrance que cela peut engendrer pour des employés, des patrons, tout ça est secondaire”, a déclaré le patron lillois (propos relayés par L’Équipe).

Le Nordiste pense qu’il faut privilégier le championnat, et non les coupes d’Europe : “Il faudra se demander si on a encore le temps de finir les Coupes d’Europe. C’est la deuxième chose qui doit être, entre guillemets, éliminée pour toujours mettre en avant les Championnats nationaux. Et ma position, c’est que dans un premier temps, les places en Championnat se gagnent sur le terrain. On a un problème de date butoir qui est le 30 juin à cause des fins de contrat et des assurances. Rien qu’en France, ça doit dépasser les 120-130 joueurs. Cette date butoir, c’est la seule réalité qu’on a aujourd’hui. On ne sait pas quand on va atteindre le pic, quand ça va s’inverser, mais si on travaille à partir de cette date-là, qu’on se dit que dans le pire des cas, l’Euro n’a pas lieu et les Coupes d’Europe sont annulées, il ne nous reste plus que les Championnats. (…) Et s’il nous reste un mois – on va prendre du 1er juin au 30 juin – eh bien, pour le LOSC, c’est sur le terrain que je veux gagner ma place et je suis prêt à jouer 10 journées en 30 jours, sans problème.”

Et de conclure : “Si, après tout ça, et on parle là d’un scénario encore plus catastrophe que ce que l’on sait aujourd’hui, on n’est pas capables de finir le Championnat, ce sera le moment de réfléchir d’un point de vue légal à où est-ce qu’on va et où est-ce qu’on va pas. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le moment de dire “le Championnat se termine aujourd’hui, on va en Coupe d’Europe”. Ce n’est pas comme ça que cela marche. Le moment venu, le LOSC sera prêt à jouer tous les deux jours s’il le faut, sans problème ! Ce n’est pas l’idéal, mais ça met tout le monde à la même enseigne. Tout le reste ne marche pas. Même si ce n’est pas une critique à qui que ce soit, car une fois qu’on a parcouru tous les chemins possibles, il se peut qu’on soit en face d’une saison blanche, mais ce n’est pas du tout le sujet aujourd’hui.”

Le LOSC, 4e, est en chasse derrière le trio de tête constitué par le PSG, l’OM et Rennes.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)