Nantes, Kita : « Un club, ça ne se vend pas comme ça »

Le président du FC Nantes a accordé un entretien à L’Equipe alors que sa présidence est vivement contestée par les supporters du club.

Waldemar Kita

« Pourquoi ne pas partir ? Parce que je ne suis pas un lâcheur, je ne crache pas dans la soupe comme certains. (…) Si je suis prêt à vendre le club ? Non, je ne dis pas que je vendrais. Un club, ça ne se vend pas comme ça. Comme dans une société, il faut savoir assumer car même après la vente, je suis responsable financièrement. J’ai toujours dit que le capital était ouvert. Mais je dis simplement que des gens veulent occuper des postes à un certain niveau alors qu’ils n’ont même pas prouvé à un niveau plus bas qu’ils l’avaient, ce niveau ! C’est quand même particulier de dire : « c’est moi qui gère mais c’est votre argent, si je me trompe ce n’est pas grave, c’est votre argent ». Ca s’appelle de l’opportunisme. (…) Président encore longtemps ? Du moment que j’ai le cerveau et le physique, oui. »

Waldemar Kita a ensuite assuré que c’est son fils, Franck, le directeur-général du club, qui allait lui succéder à la tête du FC Nantes. La famille Kita ne semble donc pas prête de lâcher les rênes des Canaris, qui sont actuellement 18e de L1.

Ce samedi, le FC Nantes d’Antoine Kombouaré reçoit l’OM de Nasser Larguet, à 17h.