Vente OM : McCourt pousse son coup de gueule sur les fake news

Présent cette semaine en France pour apaiser les tensions avec les supporters de l’Olympique de Marseille et assurer la communication en cette période de grands changements pour le club, Franck McCourt a répondu une nouvelle fois aux rumeurs entourant la potentielle vente du club.

Le propriétaire de l’Olympique de Marseille a tenu à remettre une énième fois les choses au clair concernant son engagement avec le club marseillais. Je ne suis pas en colère mais cela m’agace (les rumeurs de vente), parce que j’ai été très clair : le club n’a pas été à vendre, ne l’est pas et ne le sera pas. Je vous le répète. J’ai parlé à la Provence, et j’ai dit que le club n’était pas à vendre. Cela été publié, écrit noir sur blanc, mais un magazine dit qu’ils ont un scoop sur la vente : mais c’est faux ! Ça, c’est agaçant, ce n’est pas correct. Ce n’est pas juste pour les supporters. Une de nos responsabilités, c’est de dire la vérité. Les rumeurs continueront, mais je continuerai de les nier, a prévenu l’homme d’affaires américain.

Ce dernier est ensuite revenu sur son choix d’acheter l’OM en 2016. On me l’a posée beaucoup de fois, cette question. Pour moi, ça a été un grand privilège d’être le propriétaire de différents clubs dans le passé, je n’avais pas besoin d’un projet de plus dans ma vie. C’était avant tout une opportunité unique qui m’a fait rêver, je pense que c’est le seul club de foot qui est un géant endormi, le seul qui, si on fait le choses bien, si on nomme les bonnes personnes, si on arrive à rallumer la flamme, on peut faire de très grandes choses. Je pense que c’est un géant endormi qui peut se retrouver tout en haut du football. C’est un projet extraordinaire, a-t-il poursuivi.