Ligue 1 : les clubs français prêts à libérer les internationaux à une seule condition

À l’approche de la trêve internationale, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 sont prêts à jouer le jeu en libérant leurs internationaux appelés en sélection pour les rencontres de la fin du mois de mars. Une position commune a été adoptée.

Les internationaux ne seront libérés qu’à la seule condition que les sélections nationales concernées respectent une bulle sanitaire extrêmement stricte afin de limiter le risque de voir revenir des joueurs positifs au Covid. Dans le cas contraire, les joueurs resteront dans leur club malgré l’enjeu pour les sélections nationales avec les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 qui se profilent.

Un cadre sanitaire stricte peut permettre aux joueurs d’éviter une période d’isolement à leur retour en France. Les clubs souhaitent que tous leurs joueurs internationaux participant à des matchs officiels à enjeu bénéficient des mêmes droits et des mêmes devoirs que les internationaux français. Dans ce cadre, ils s’engagent sur une position commune de libération de leurs joueurs si le cadre sanitaire exigé par les instances françaises est respecté par les fédérations étrangères, précise l’Union des clubs professionnels de football et le syndicat Première Ligue. Le problème est réglé en revanche pour les Sud-Américains dans la mesure où la confédération d’Amérique du sud et la Fifa ont décidé de reporter toutes les rencontres des éliminatoires du Mondial 2022 prévues fin mars.