OL : Garcia se prononce sur le modèle français critiqué par Longoria

Raymond Domenech, Bruno Genesio, Antoine Kombouaré… Nombreux sont les entraîneurs à réagir au point de vue de Pablo Longoria sur le modèle du football français.

Rudi Garcia, OL

Interrogé lors d’un point presse, à deux jours de la rencontre à Nantes comptant pour la 33e journée de Ligue 1, le technicien de l’Olympique Lyonnais Rudi Garcia s’est à son tour immiscé dans le débat. Le coach des Gones a remis en cause la position du président de l’Olympique de Marseille.

« Je ne peux pas être d’accord avec ce qu’il a dit. Il y a trop d’exemples de joueurs qui ne sont pas individualistes, qui ont été formés par des entraîneurs français. Il n’y a qu’à voir qui jouent en ce moment à l’étranger. Il n’y a pas que des joueurs individualistes. Il y a des entraîneurs français avec des parcours à l’étranger qui ont été fabuleux : Arsène Wenger, Raynald Denoueix, Philippe Montanier… Il y a surtout eu Gérard Houllier qui a fait des choses magnifiques à Liverpool et était le pilier de la formation des entraîneurs à la française. Et Zinedine Zidane évidemment. Ces entraîneurs français ont gagné les plus grands trophées qui puissent exister. »

« Il n’y a pas moins de qualités dans les entraîneurs français »

L’ancien technicien de l’Olympique de Marseille apporte néanmoins une nuance : « Il a peut-être raison sur le fait qu’on ne soit pas assez nombreux dans les championnats majeurs, peut-être pas dans les grands clubs mais dans d’autres clubs. Il y a des nations qui ont beaucoup d’entraîneurs, mais dans des clubs de deuxième partie de tableau. On en a déjà parlé avec l’UNECATEF (le syndicat des entraîneurs, ndlr). On devra être meilleurs dans le lobbying sur la qualité de formation des entraîneurs français. Il faudra aussi un jour être un peu plus soutenus par nos médias nationaux. En Italie, je vois comment les entraîneurs étrangers sont jugés par rapport aux entraîneurs italiens. » Avant de conclure : « Très honnêtement, il n’y a pas moins de qualités dans les entraîneurs français que les étrangers. Il y a des très bons partout et en France particulièrement. »