Mercato OM : l’avenir de Thauvin, Amavi et Kamara, les joueurs prêtés, le mercato… Longoria dit tout

Pablo Longoria, le président de l’Olympique de Marseille, a été questionné par les journalistes sur l’avenir de deux cadres en fin de contrat.

Florian Thauvin, OM

Le boss du club marseillais veut se montrer confiant au sujet de Florian Thauvin et Jordan Amavi. « On avance. Si nous sommes encore en discussions, c’est que c’est très positif. On continue à discuter avec eux. Je suis plutôt positif actuellement, mais il faut rappeler que la situation des joueurs en fin de contrat en Europe est très compliquée. Tous les clubs ont des difficultés, le marché a changé radicalement avec une réduction des salaires, dans le même club ou ailleurs. Le timing des prolongations de contrat, des transferts et des prêts sera différent. »

Sur Boubacar Kamara, sous contrat jusqu’en juin 2022 et qui n’a pas fermé la porte à un départ, l’Espagnol annonce que les pourparlers continuent : « On discute avec ses agents. On attend la fin de saison pour poursuivre les discussions mais le marché de cet été est inconnu. Ce sera un moment particulier. Bouba est formé à l’OM, il aime la ville, le club, on doit parler pour trouver la meilleure solution. »

« Il faut donner des profils adaptés avec le jeu du coach »

Pablo Longoria n’exclut aucun scénario sur le sort réservé aux joueurs prêtés. « Il y a des idées. Ils ont la possibilité de montrer des choses. C’est le cas de Kevin (Strootman), qui fait une très bonne saison au Genoa, de Nemanja (Radonjic) avec le Hertha Berlin. C’est toujours une période pour faire des évaluations. » Avant de prévenir sur les cas Pol Lirola et Leonardo Balerdi, respectivement prêté par Villarreal et le Borussia Dortmund, en parallèle du dossier Arkadiusz Milik : « Nous discutons avec les agents presque tous les jours afin de conclure les dossiers. Il faut trouver un point d’équilibre entre le vendeur et l’acheteur. Nous sommes très contents avec Pol et Leo. »

Enfin, le successeur de Jacques-Henri Eyraud a fait preuve de prudence sur les intentions du club pour le prochain mercato estival : « Le travail quotidien est compliqué en ce moment. Ce n’est pas le moment de demander des moyens au propriétaire. On doit faire du football avec nos possibilités. Si on a 100 millions d’euros, il faut faire avec cette somme. Nous sommes ambitieux. La question est : ‘Comment faire du football avec ce que nous avons à disposition ?’ Je considère la vente d’un joueur comme une possibilité. C’est important de bien investir l’argent après. Il faut être intelligent et créatif. On a beaucoup de joueurs en prêt et en fin de contrat. On doit construire un effectif avec de nouveaux joueurs dans beaucoup de positions. Il faut donner des profils adaptés avec le jeu du coach. On travaille beaucoup pour le mercato. Des noms vont sortir dans la presse. On va faire un mix antre joueurs expérimentés capables de supporter la pression et des jeunes. »