Ligue 1 : le patron de Canal+ n’a pas digéré une phrase d’Aulas

Maxime Saada, président du directoire de Canal+, s’est longuement exprimé sur les Droits TV de la Ligue 1. Il a indiqué ne pas avoir digéré une intervention de Jean-Michel Aulas, en 2018, au moment de l’attribution des droits à Médiapro.

Maxime Saada, Canal+

« C’est vrai qu’on n’a pas apprécié. Après, on ne prend pas des décisions parce qu’on est rancunier, mais parce que c’est un business. « Le jour béni des dieux d’Aulas » il est resté. On avait mis de l’argent, un montant significatif sur la table. On a mis beaucoup d’argent sur le lot numéro un et numéro quatre, on était sérieux et on était là jusqu’au bout. C’est vrai qu’on était énervé », a-t-il déclaré au micro de RMC.

« On n’a jamais été traité comme ça »

Et de poursuivre sur les raisons des relations tendues avec la LFP : « Quand vous avez mis au cumulé 5 milliards de Droits TV dans le football, vous estimez que vous méritez plus de reconnaissance. Quand j’ai un abonné, je lui dois de la reconnaissance. On a la Ligue de Rugby, on a la F1, on a des Droits de l’UEFA, on est présent dans une cinquantaine de pays. On n’a jamais été traité comme ça. La première discussion qu’on a eue avec Didier Quillot c’est qu’on doit payer en plus si on veut décaler les horaires d’un quart d’heure. On est parti sur de mauvaises bases. »

Maxime Saada a par ailleurs indiqué qu’il n’était pas sûr que le championnat français soit sur Canal, la saison prochaine. Un accord pourrait néanmoins être trouver pour un montant de 600 millions d’euros par an, plus des bonus, jusqu’en 2024. Pour rappel, Laurent Nicollin s’est aussi récemment exprimé sur ce sujet épineux.