OL : la proposition d’Aulas pour protéger la formation française

Le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a profité de son passage à l’Assemblée nationale ce mardi pour suggérer quelques idées aux députés pour défendre le football français.

Jean Michel Aulas, Olympique Lyonnais

Face aux élus, le dirigeant du club rhodanien a eu l’occasion de lancer quelques options envisageables pour l’avenir du football français. Aulas a d’abord soulevé le problème de la protection des jeunes joueurs formés en France face à concurrence des clubs européens. « En terme de droit, il faudrait que le premier contrat professionnel soit, non pas de 3 ans, mais de 5 ou 6 ans. Et faire en sorte que les clubs qui forment aient la certitude qu’ils (les joueurs) ne partent pas ailleurs. Car un joueur qui arrive en fin de contrat de formation en France, s’il ne signe pas son premier contrat pro, peut partir gratuitement à l’étranger. Ce n’est pas le cas en France car il y a un accord avec les clubs français mais il peut partir à l’étranger. Il y a une perte évidente », a-t-il expliqué.