JO Tokyo, Ripoll : « On doit corriger ce qui doit l’être »

Le sélectionneur de l’Equipe de France aux Jeux Olympiques de Tokyo a évoqué la troisième rencontre de sa formation face au Japon, ce mercredi.

Sylvain Ripoll

« Le Japon ? C’est une équipe qui a bien lancé son tournoi avec beaucoup de complicité, et elle est complète dans tous les secteurs. Elle sait défendre et attaquer, a su avoir la maîtrise du jeu contre l’Afrique du Sud (1-0) ou miser sur des transitions à 2000 à l’heure contre le Mexique (2-1). (…) On doit donc corriger ce qui doit l’être sur la solidité défensive collective, et miser sur notre capacité à répéter quelques bonnes séquences de jeu, comme contre l’Afrique du Sud (4-3). Il y avait des lacunes criantes sur la solidité, mais on a montré une capacité à créer du danger sur attaques placées. (…) Quand tu reviens trois fois au score, que tu trouves l’orgueil pour ne pas lâcher contre l’Afrique du Sud, c’est aussi un élément important et un enseignement positif. On voit toujours plus le côté rationnel mais le foot, ce sont aussi des moments comme ça où tout part dans ce qui n’est pas convenu. Cela offre des scénarios fédérateurs quand ils sont en notre faveur. Pour passer, il faudra garder ce qu’on a fait de bien, et être beaucoup plus solide » a conclu Sylvain Ripoll.

Pour se qualifier, la France doit s’imposer contre le Japon, qui a deux victoires en deux rencontres, si le Mexique gagne l’Afrique du Sud dans l’autre match. Si le Mexique ne gagne pas l’Afrique du Sud, la France peut faire match nul pour espérer une qualification.