Ligue 1 : la justice a tranché concernant la bataille avec Canal+

Le tribunal de commerce de Nanterre a rendu son verdict, concernant le fameux lot qui oppose Canal+, beIN Sports et la LFP. La chaîne cryptée va devoir diffuser les deux matchs de championnat prévus par journée.

Maxime Saada, Canal+

D’après les informations recueillies par L’Équipe, le tribunal de commerce de Nanterre a donné raison à beIN Sports, dans le dossier qui l’opposait à Canal+. Ce dernier se voit obligé d’assurer la diffusion des deux matchs de Ligue 1 prévus, par journée. Et il devra également verser le montant prévu par saison, à savoir 332 millions d’euros. Un premier versement de 56 millions d’euros, hors taxe, doit d’ailleurs intervenir ce jeudi.

Un coup dur pour le groupe présidé par Maxime Saada, lequel, après avoir manqué l’occasion de rafler toute la Ligue 1, a tenté de se désengager. Canal peut faire appel de la décision, mais cela ne la suspendra pas. Mercredi, le tribunal judiciaire de Paris avait donné raison à la LFP face à beIN Sports, pour que la chaîne respecte le fameux lot 3, sous-licencié à Canal+.

Les procédures vont se poursuivre, étant donné que beIN Sports a porté l’affaire devant la Commission européenne, assignant la LFP pour « abus de position dominante ».