Man City : Guardiola et Di Maria épinglés par les « Pandora Papers »

L’enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) aurait révélé que Pep Guardiola et Angel Di Maria seraient concernés par le scandale fiscal des « Pandora Papers ».

Josep Guardiola, Manchester City

D’après le journal El Pais, qui a mené une longue enquête comme d’autres grands journaux et médias du monde entier (117 pays au total), l’entraîneur de Manchester fait partie des personnalités sportives concernées par cette affaire. Guardiola aurait mis plusieurs années pour déclarer des salaires reçus en tant que joueur d’Al Ahli au Qatar entre 2003 à 2005. Sa situation a visiblement été régularisée au moment de l’amnistie fiscale du gouvernement espagnol en 2012. Guardiola a réglé la somme de 500 000 euros qu’il devait au Trésor fiscal.

Angel Di Maria aurait lui utilisé une entreprise basée au Panama pour exploiter ses droits à l’image sans les déclarer afin d’éviter une note trop salée en impôts. D’après la chaîne La Sexta, l’international argentin aurait masqué l’existence de plus de huit millions d’euros via cette société écran. Plus de 600 journalistes du monde entier ont épluché des millions de documents concernant ces fameuses sociétés offshore et ces paradis fiscaux.