UEFA : Rummenigge veut un fair-play financier plus sévère

L’Allemand de 66 ans souhaite que le gendarme financier du football européen prenne des sanctions plus fermes à l’égard des contrevenants.

Karl-Heinz Rummenigge, Bayern Munich

Dans un billet publié sur Welt am Sonntag, Karl-Heinz Rummenigge, l’ancien vice-président du Bayern Munich, a demandé l’avènement d’un « fair-play financier 3.0 » : « Si un club viole le fair-play financier, il ne doit pas agir dans une zone grise, mais doit exactement savoir à quoi s’en tenir, et cela inclut l’expulsion de la Ligue des Champions. Nous avons besoin d’un fair-play financier qui soit appliqué de manière stricte et cohérente et qui comprenne une liste concrète de sanctions. »

Manchester City, qui avait été exclu pour deux saisons de la Ligue des Champions via le FPF en 2020, avait été réintégré à la C1 après avoir fait appel auprès du TAS (Tribunal Arbitral du Sport). Pour Karl-Heinz Rummenigge, un tel cas de figure ne doit donc plus survenir.