Algérie : Belmadi en a remis une couche sur Delort

Djamel Belmadi ne décolère pas, suite à la décision d’Andy Delort de se mettre en retrait de la sélection. Il dénonce le fait que Julien Fournier, le directeur du football de Nice, tient le même discours à tous ses joueurs., leur demandant de boycotter la CAN.

Djamel Belmadi, Algérie

Au micro de RMC, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie s’en est à nouveau pris à Andy Delort, dont il n’a visiblement pas accepté la décision. Il l’a attaqué sur plusieurs points comme ceux de ne pas accepter la concurrence en sélection ou se mettre en retrait pour une durée d’un an : « C’est la grosse blague de l’année ! Il ne faut pas passer à côté de choses comme ça et dire des énormités comme ça. Vous le dites d’un ton assez simpliste. C’est ce qu’il dit lui. Uniquement pendant une année, c’est ou de la grosse stupidité, ou du culot qui n’a pas de limites ! Ca, on n’accepte pas nous. C’est uniquement pour un an… Qu’est-ce qui se passe dans un an ? Donc nous, on va aller jouer sous 40 degrés au Niger avec des conditions exécrables, on va se taper pour toute l’Afrique, pendant toute cette campagne de qualifications qui est quasi l’enfer. Et quand tout est fait, tout est réglé, le Monsieur revient comme une petite mariée et « c’est bon, je suis dispo maintenant ». C’est doublement nous manquer de respect », a-t-il affirmé, visiblement très remonté.

Slimani a dit : « Même pas en rêve » !

Il a ensuite dénoncé les propos tenus par Julien Fournier à ses joueurs : « Sans faire la balance, j’ai parlé avec le directeur sportif de Nice, Julien Fournier, qui m’a appelé. Il m’a dit : « Nous on le dit à nos joueurs. » Même à Youcef Atal, qui est déjà en sélection. Il lui a dit : « Nous on souhaiterait que tu n’ailles pas en sélection. » Il a ce mérite d’être clair, mais il n’a pas le droit, ce sont des dates FIFA. Je lui ai dit : « Sur le plan éthique, ce que vous faites est dégueulasse, vous ne respectez pas les pays, les sélections et le continent africain. Si c’est qu’oral, vous faites ce que voulez, mais sur le plan éthique je n’aime pas ce que vous faites » », a-t-il ajouté. Avant de conclure sur Islam Slimani : « Slimani était demandé par Nice. Fournier lui a proposé la même chose. Slimani a dit : « Même pas en rêve » ! »

Un problème qui devrait se répéter dans d’autres sélections. Pour rappel, l’édition 2019 de la CAN avait eu lieu en été, comme l’Euro, la Coupe du monde ou la Copa America. Le nouveau Comité exécutif a décidé de la reprogrammer en hiver et la compétition se jouera entre le 9 janvier et le 6 février. Une décision qui complique les affaires des clubs européens, dont les calendriers sont de plus en plus tendus.