OM-PSG : l’UNFP monte au créneau face aux débordements

L’Union Nationale des Footballeurs Professionnels a réagi aux incidents survenus dimanche dernier à l’Orange Vélodrome pendant le Clasico entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain (0-0, 11e journée de Ligue 1).

Lionel Messi et Mattéo Guendouzi, match OM Olympique de Marseille-PSG Paris Saint-Germain

Dans un communiqué posté ce mercredi, le syndicat des joueurs a volé au secours des acteurs du championnat de France, pris pour cible à plusieurs reprises cette saison. L’UNFP a pris la défense de l’attaquant argentin du Paris Saint-Germain Lionel Messi, touché par un supporter ayant envahi la pelouse.

« Dans un climat pesant depuis le début de saison, émaillé d’incidents à répétition qui salissent l’image de notre football, l’irruption d’un spectateur sur le terrain, dimanche lors d’une rencontre qui se veut être la vitrine de notre Ligue 1, inquiète autant qu’elle pose, une fois encore, la question de la sécurité des joueurs, avec laquelle l’UNFP ne saurait transiger. Nous nous refusons de retenir la symbolique de l’action visant un joueur de renommée mondiale – ici, Lionel Messi –, car c’est toute une profession qui se sent aujourd’hui en danger et qu’il convient de respecter et de protéger coûte que coûte avant qu’une tragédie ne se produise. »

La justice a prononcé de lourdes sanctions contre les personnes interpellées à l’issue du choc entre les deux équipes. Un supporter a notamment écopé d’une peine de prison ferme.