Serie A : la Fédération enquête sur plusieurs transferts, dont certains concernent des clubs français

La justice italienne s’intéresse de près à des transferts réalisés ces dernières saisons, par des clubs italiens. Des fraudes seraient suspectées sur 62 opérations, dont 42 qui concernent la Juve.

Juventus de Turin, illustration

Selon Il Tempo et La Repubblica, un rapport a été transmis au procureur concernant 62 transferts qui ont eu lieu entre 2019 et 2021. Interrogée par l’AFP, la Fédération italienne a confirmé qu’une enquête avait été ouverte. 42 deals suspectés de fraudes toucheraient la Juventus de Turin. Les clubs auraient surévalué leurs joueurs, à l’occasion d’échanges, de façon à améliorer leur comptabilité. Parmi les transferts suspectés, ceux de Miralem Pjanic et Arthur ou de Danilo et Joao Cancelo. Plusieurs clubs français pourraient être visés, comme l’OM avec le transfert de Marley Aké, ou Lille avec celui de Victor Osimhen. Dans ce dernier, les Napolitains ont envoyé à Lille quatre joueurs, à savoir « Orestis Karnezis, Claudio Manzi, Ciro Palmieri et Luigi Liguori, tous évalués entre 4 et 7 millions d’euros pour un total de 20 millions d’euros », rappelle L’Equipe.

Après le Calciopoli, qui avait conduit à sa relégation, la Juventus de Turin pourrait bien être mêlée à un nouveau scandale.