ASSE : Soucasse donne ses vérités sur la vente du club

Jean-François Soucasse, le président exécutif de l’AS Saint-Etienne, a mis les points sur les « i » au sujet de l’épineux dossier du rachat du club.

Jean-François Soucasse

Interviewé ce mercredi par France Bleu Saint-Etienne Loire, le dirigeant de 49 ans confirme que des offres ont été transmises et que l’actuelle présidence a fixé la date butoir du 23 novembre pour permettre à KPMG d’analyser les différentes propositions.

« Est-ce qu’il y a eu des offres ? Oui. Combien ? Je ne le vous dirais pas. Le process est en cours. Je lis comme vous la presse. Je connais la réalité des dossiers. Y a-t-il un repreneur annoncé et validé par KPMG ? Non. Au 23 novembre, des offres seront proposées. Si elles sont recommandées et acceptées par les actionnaires, nous accueillerons dans les meilleures conditions le futur repreneur et son projet. J’assumerai cette transition avec toute la loyauté qui a été la mienne de mes expériences passées. Aujourd’hui, il n’y a pas de repreneur déclaré. »

Jean-François Soucasse a reconnu qu’une plainte a été déposée contre le prince du Cambodge. « Je me tiens à l’écart de cette problématique de vente. Je confirme la véracité du communiqué qui a été fait par les actionnaires. » Et se montre confiant pour un épilogue avant la fin de l’année : « Roland Romeyer et Bernard Caïazzo veulent arriver à une issue pour permettre au club de repartir sur des ambitions saines. Si la date du 23 a été définie par KPMG, c’est qu’elle permet d’espérer une vente avant le mercato de janvier. »